• Accueil
  • > Recherche : science physique

Résultats de votre recherche

Compte-rendu du Salon du livre de Genève

Posté par Roger Robert le 30 avril 2012

Cette année, les 5 journées du Salon furent riches en rencontres. Entre ceux qui découvraient ces explications qui font tant défaut actuellement dans l’enseignement des sciences, ceux qui aiment toutes les formes de dissidences surtout aussi bien ficelées, ceux qui connaissaient déjà et voulaient nous rencontrer (Sébastien et moi), ceux qui nous avaient rencontrés l’année passée et souhaitaient nous revoir dans l’espoir de découvrir le second tome, ou encore ceux qui n’aiment pas qu’on touche au dogme scientifique, les discussions n’ont pas cessées.

Les moments furent généralement agréables et très conviviaux.

Photo du stand 2012 :

Compte-rendu du Salon du livre de Genève dans Roger Robert Stand-1b

Lire la suite… »

Publié dans Roger Robert, Sciences revisitees | 2 Commentaires »

Les intégristes de la physique quantique.

Posté par Roger Robert le 2 avril 2012

Depuis la sortie de ma vidéo, qui avait pour but de faire comprendre aux fainéants de la lecture, que mes idées tiennent la route, les attaques redoublent.
Les fainéants de la lecture sont également des fainéants du visionnage, parce que ce que j’y évoque n’est pas conforme aux saintes écritures de la physique dite « moderne ».

Comment osez-vous prétendre démontrer que je sois dans le faux, alors que vous n’écoutez que ce que vous racontez ?

Aucun domaine intellectuel n’oserait juger des propos contradictoires sans les connaître, ce serait de la malhonnêteté. Bien au contraire, ils les utilisent pour démontrer leur validité ou non !
Certes la politique peut utiliser des arguments fallacieux pour dénigrer des idées, mais là, c’est le domaine de la politique !

Les intégristes de la physique quantique. dans Action acceleration Quantique1

Or, le domaine scientifique devrait posséder des outils plus honnêtes parce que vérifiables aisément.
Mais la physique possède la vérité. Du moins, les sciences physiques, au pluriel car, que ce soit la physique des particules, la physique quantique relativiste ou non, les vérités sont multiples. Et les confrontations d’experts tournent au pugilat dans lequel personne ne sort gagnant et surtout pas la science.
Ces débats restent stériles parce qu’aucun n’essaye de comprendre où sont ses propres erreurs !
Mais vous êtes tous dans l’erreur la plus totale !
A avoir supprimé la compréhension, au détriment du seul résultat mathématique, vous ne voyez plus que vos équations ne sont que des boucles dans lesquelles vous tournez en rond.

Vous mesurez une grandeur sur la base d’une observation et entrez cette grandeur dans une formule magique qui sert à prédire l’observation de départ. Vous validez ainsi votre formule qui devient votre « théorie ». Mais vous ne prenez plus le recul pour constater que vous tournez en rond.

Dans cette escalade à bidouiller des relations, que vous ne maîtrisez plus, vous obtenez un résultat stupéfiant : Notre Univers serait issu d’un concours de circonstance miraculeux, qui ne peut être que l’œuvre d’une divinité…
Or, si le résultat de vos bidouillages est égal à 1,000… avec un très grand nombre de décimales après la virgule avant de trouver un nouveau chiffre, c’est parce que vous divisez une grandeur par elle-même et vous ne le voyez plus. Vous ne distinguez plus rien parce que les noms des grandeurs ont évolué au gré des tripatouillages incompris.

Pour vous démontrer comment il est facile de se tromper, je ne prends pas un exemple sorti de l’escalade de vos élucubrations incompréhensibles et invérifiables du monde de l’invisible, mais un plus simple du monde macroscopique : l’accélération.

Un accéléromètre ne mesure pas une accélération, mais réagit à une force inertielle, laquelle est interprétée, selon la seconde loi de Newton, pour en déduire une accélération.
Puis, pour valider que la force est proportionnelle à l’accélération, comme prédit par la seconde loi, nous utilisons cette « accélération » pour calculer cette force d’inertie.
Encore une fois, cet exemple montre que nous tournons en rond.

Or, l’accélération n’est pas la grandeur qui influence la force d’inertie pare qu’elle agit sur la vitesse en fonction du temps tandis que la force d’inertie requiert une grandeur qui est fonction du déplacement, donc une grandeur spatiale.

Mes démonstrations sont accessibles librement et sont d’un niveau Bac-1. Elles ne sont pas du style de vos divagations intellectuelles, elles sont simples et logiques. Il faut uniquement les LIRE pour les comprendre.
Et si vous pensez qu’elles sont fausses, démontrez le, mais avant d’entrer dans ce combat, lisez la totalité parce que les preuves sont de mon côté et elles apparaissent noir sur blanc.

Vos insultes et votre dénigrement sont à la hauteur de VOTRE science, nuls !

Cessez de revendiquer les grandes inventions, les grands progrès technologiques, vous n’y êtes pour rien…

La physique moderne est la honte de la pensée intellectuelle scientifique et le XXe siècle ne sera pas lumineux, mais le BIG-PLOUF de la science. Ces sciences ont atteint les abîmes de l’intelligence.

Roger Robert

 

Publié dans Action acceleration, Dans le livre, Drôle de science, Roger Robert, Sciences revisitees | 17 Commentaires »

Lettre ouverte à Julien Pellegrino, alias Pépéjul.

Posté par Roger Robert le 24 décembre 2011

Lettre ouverte à Julien Pellegrino, alias Pépéjul. dans Dinosaures P%C3%A9p%C3%A9julJulien Pellegrino,

Vos agissements nauséabondes ont, depuis longtemps déjà, atteint la limite de l’inacceptable.
Vous inondez ce blog et tous les sites à caractères scientifiques que vous trouvez, de vos conclusions mensongères.
Vous y prétendez que vous auriez démontré mes erreurs !

Comment pouvez-vous juger mes écrits, alors que vous refusez de les lire ?

Cette remarque s’adresse également à tous ces intervenants, qui agissent de la sorte.

Un critique littéraire ne peut pas s’exprimer sur le contenu d’un livre s’il ne l’a pas lu, à moins d’être un charlatan. Un juge ne peut pas se prononcer sur la culpabilité ou non d’une personne sans connaître l’ensemble du dossier, à moins d’être un incapable…
Ce qui s’applique à tout un chacun, quel que soit son secteur d’activité, ne semble plus devoir s’appliquer au monde des sciences. On juge et on condamne ceux qui profèrent des paroles différentes à celles enseignées. On ne veut surtout pas voir ou entendre l’ensemble des idées qui conduisent à ces conclusions, on occulte, on critique, on invective, on dénigre…

Sommes-nous revenus à l’époque de l’inquisition où on torturait et on montait sur le bûcher ceux qui s’opposaient au dogme religieux ?
La parole scientifique n’a-t-elle aucun argument à faire valoir pour affronter objectivement la controverse ?
Doit-elle se retrancher derrière des agissements dogmatiques ?

A lire vos commentaires et ceux d’autres qui se prétendent pompeusement « scientifiques » la réponse est affirmative !
J’ai honte de ce monde scientifique, car j’ai l’esprit scientifique contrairement à vous. Je sais lire le contenu d’un article et en tirer ma propre impression sur la véracité ou non de ce qui y est écrit. Ce n’est pas parce qu’une personne est médiatiquement connue, ou qu’elle sort de je ne sais quelle université, qu’elle dit obligatoirement la vérité.

Pour vous donner un exemple parmi tant d’autres, je prends celui des prétendues exoplanètes fraîchement découvertes.
Les étoiles autour desquelles Lire la suite… »

Publié dans Dinosaures, Drôle de science, Sciences revisitees | 2 Commentaires »

S’opposer au nucléaire, c’est bien ! Savoir pourquoi, c’est mieux !

Posté par Roger Robert le 6 octobre 2011

Il semble évident que tous ceux qui s’opposent au nucléaire, savent pertinemment pourquoi !
Il y a ces déchets radioactifs et les grands dangers en cas de catastrophe.
Les physiciens du nucléaire essayent bien de nous rassurer. Ils prétendent maîtriser toute la technicité employée et que cette énergie est « propre » car elle n’émet pas de CO2, ce gaz qui créerait cet hypothétique effet de serre, ce réchauffement climatique. Or, ils oublient de préciser, qu’outre leurs détritus radioactifs immortels, ils réchauffent directement les cours d’eau et ça, ce n’est pas une hypothèse.
De toutes façons, ils sont contraints de nous l’imposer parce que nous sommes de très grands consommateurs de cette énergie et n’avons encore aucun moyen de la remplacer et surtout, nous ne nous les donnons pas.
Sans parler du monde financier qui impose son dictat et qui ne voit que les gains immédiats, sachant qu’ils ne supporteront jamais les conséquences en cas d’avarie. Mais ceci n’est pas un critère scientifique, alors concentrons-nous sur cette connaissance scientifique. 

Maîtrisons-nous la fission nucléaire ?

Il semblerait impensable que nous sachions faire quelque chose qui fonctionne sans comprendre ce qui se passe !
Nous ne sommes plus à l’époque de Cro-Magnon qui savait faire du feu sans connaître la théorie. Aujourd’hui, nous savons presque expliquer comment s’enclenche le feu. Presque, parce que les explications sont, avouons-le, pas très claires.
Au niveau des réactions nucléaires, les théories sont, cette fois-ci, incontestables. Nous savons qu’il y a la fission et la fusion thermonucléaires.
Alors pour mémoire je les résume ainsi :

· Fission nucléaire

S’opposer au nucléaire, c’est bien ! Savoir pourquoi, c’est mieux ! dans Dans le livre fission

En bombardant un gros noyau atomique avec un neutron, celui-ci se fissionne (se casse) en libérant d’autres neutrons qui à leur tour vont fissionner d’autres noyaux et ainsi de suite. C’est une réaction en chaîne qu’on utilise dans les bombes atomiques, les bombes A.
Nous avons le même nombre de particules avant et après la réaction, mais bizarrement il faut considérer une perte de masse pour expliquer la provenance

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Drôle de science, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Newton, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 40 Commentaires »

Boson de Higgs ! Être ou ne pas être ? Là est la question !

Posté par Roger Robert le 30 août 2011

Suite à l’annonce du CERN, sur les difficultés rencontrées à observer ce boson, et ce, malgré les énormes investissements engagés spécifiquement pour cette recherche, je pourrais leur faire part de mon avis et de l’inutilité de cette démarche, comme je l’explique dans mon livre “Les Sciences revisitées”. Mais pour connaître ces raisons, il faudrait que les intéressés les lisent. Ils ne désirent pas faire cet investissement faramineux de 30€ pour un livre de 480 pages, et encore moins imaginer une éventuelle remise en cause de leurs élucubrations intellectuelles, alors je résume la démarche qui m’a conduit à une telle conclusion.

Au lieu de dépenser autant de ressources intellectuelles et financières autour de l’existence ou non, du fameux boson de Higgs, il serait plus judicieux de revenir sur des questionnements plus fondamentaux. Pour aider les chercheurs dans cette démarche, je les résume ainsi :

Quel serait le rôle de ce boson de Higgs, cette “particule de Dieu”,comme vous dites ?

- Votre réponse est simple : Il expliquerait l’existence de la masse.

Alors, qu’est-ce que la masse ?

– La masse représente la “quantité de matière”, laquelle perçoit l’hypothétique force d’attraction gravitationnelle. Hypothétique car encore jamais observée, ni-même l’onde gravitationnelle, donc cette force reste une hypothèse émise par Newton.

Selon Newton, la force résultante est égale au produit de la masse avec “l’accélération gravitationnelle” et représente le poids.

P = m . g

P : Poids exprimé en newton [N],
m : masse exprimée en kilogramme [kg],
g : “accélération gravitationnelle” exprimée en mètre par seconde carrée [m/s²]

Ce poids est une force et devrait impérativement s’exprimer en unité de force, donc en newton noté [N]. Malheureusement, nombreux sont les appareils de mesure qui réagissent à cette force et affichent le résultat en kilogrammes, unité de masse. Ceci explique la confusion profonde qui existe entre POIDS et MASSE. Posons-nous quelques questions sur ces unités que sont le newton et le kilogramme :

Nos instruments de mesure du poids réagissent-ils à la masse ou au poids?

Boson de Higgs ! Être ou ne pas être ? Là est la question ! dans Action acceleration poids1

- Tous ceux qui exploitent la déformation élastique de la matière mesurent une force, donc un poids et devraient par conséquent, exprimer la valeur de cette force en newton. Pratiquement TOUS nos instruments du quotidien (pèse-personne, balances électroniques de toutes sortes, etc.) réagissent à une déformation élastique et mesurent des forces, que nous avons la fâcheuse habitude d’exprimer en kilogramme.

- Seules les balances à fléau sont prétendues comparer des masses ! Une nouvelle question me vient à l’esprit :

Lire la suite… »

Publié dans Action acceleration, Modele de l'Atome, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 55 Commentaires »

Ethique

Posté par Roger Robert le 21 juin 2011

Voici une petite vidéo que j’adresse à tous les dirigeants politiques et économiques, pour qu’ils analysent les paroles de Charlie Chaplin  lors du dernier discours dans le film « le Dictateur ».

Image de prévisualisation YouTube

Malgré l’âge de ces paroles, elles sont, de jour en jour, plus alarmantes. Aucune catastrophe n’a encore marqué suffisamment la mémoire et la conscience humaine pour éviter d’en créer une nouvelle qui marquera la fin de l’humanité, ou un retour à une case où tout devra être réappris.

La cupidité de certains anéantie notre civilisation et personne ne veut le voir. On est dans l’inéluctable « vrai », avec ses malheurs, parce qu’on compare le communisme et le capitalisme. La chute de ce premier système témoigne qu’il était faux et que le meilleur choix est celui vers lequel tout le monde court, l’appât du gain coûte que coûte !   

Or, on a tord ! La comparaison n’est pas là ! Il faut comparer ce qui est comparable ! C’est-à-dire : le collectivisme étatique et la répartition des responsabilités.

Le collectivisme a montré ses limites  parce que quelques profiteurs s’appropriaient la richesse générée par les autres en les laissant dans le dénuement. Les autres ne montraient plus l’ardeur nécessaire pour une bonne rentabilité, car que l’on travaille correctement ou que l’on soit un fainéant patenté, tout le monde était logé à la même enseigne, alors, le système s’est effondré. 

En répartissant les responsabilités, plus nombreux étaient ceux qui pouvaient imposer la productivité nécessaire et y arrivaient sous le joug du licenciement. Un enrichissement notoire des États concrétisait cette doctrine, d’où la conclusion que nous connaissons, c’est le seul système qui fonctionne. Malheureusement, produire n’est pas assez rapide pour amasser de grandes fortunes, il faut passer par le capitalisme.

Avec le capitalisme, ce n’est plus le travail qui est le moteur des dirigeants, mais l’argent. Avec le capitalisme, l’argent se reproduit de lui-même, inutile de s’emmerder avec des employés, autant faire fructifier son pognon. Cette spirale infernale entraine notre civilisation, du moins l’humanité entière grâce à la mondialisation, vers la même perte qu’ont vécue d’autres civilisations avant nous. Mais cette fois-ci, plus aucune ne pourra écrire dans ses textes théologiques que notre disparition est consécutive à cette avidité, à cette terrifiante maladie de vouloir gagner de l’argent sur l’argent, d’en amasser toujours plus et surtout plus que l’autre.

Tout ce qui faisait la gloire de l’évolution intellectuelle de l’être humain s’évanouit dans des mesures drastiques de compressions budgétaires. L’égalité de traitement de chacun n’est plus qu’un vieux rêve chimérique, la fraternité passe par des castes et la liberté devient celle de se taire.

Les révolutions vont se propager à l’ensemble de notre planète et plus personne ne pourra les enrayer… Sauf si les dirigeants politiques ont le courage de prendre des mesures radicales et généralisées… mais là, il faut être rêveur pour croire qu’ils oseront affronter les plus forts, c’est-à-dire les plus riches car ce sont eux qui dirigent. 

Je ne suis pas seul à voir les effets cataclysmiques de cette dérive, mais personne ne nous entend, personne ne veut nous entendre. Ces révoltes ne sont pas des révolutions.

  • Comment pouvons-nous faire entendre raison à ceux qui profitent du système et se foutent royalement de ses conséquences dans un avenir de plus en plus proche ?
  • Comment justifier de revenir à une évidente sagesse alors que toutes les propositions ne passent pas le stade de l’essai et restent uniquement d’ordre philosophique ?

On ne touche pas au capitalisme, seul système qui fonctionne aux dires de ceux qui en profitent. 

Je suis bien placé pour parler de cela, car moi qui propose une vision différente de la science, qui explique les erreurs commises, qui démontre comment les remédier, je ne suis pas entendu ! Je propose des solutions expérimentalement vérifiables, à des gens hautement intelligents car scientifiques et je me vois opposer une fin de non recevoir, des critiques virulentes de la part d’individus qui ne les ont pas lu ou un cynisme plus narquois de ceux qui feignent ne rien savoir de mes théories.

On ne touche pas à la science même si celle-ci est incompréhensible et choque ceux qui tentent de faire le lien entre notre monde réel et ce monde imaginaire de la physique quantique !

La pensée humaine est parfois honteuse, ses idéologies néfastes ne seraient qu’une erreur passagère si elles n’étaient devenues les fondements de la doctrine des dirigeants, approuvées et justifiées par leurs porte-parole, aussi menteurs qu’eux !

Si vous ne l’avez pas encore fait, sous l’onglet [LES PAGES BLANCHES] vous trouverez un dialogue avec ma conscience sur ma vision de notre monde et mes propositions pour enrayer cette dérive humanitaire…

A bon entendeur (lecteur)

Roger Robert         
   
Ci-dessous la même version du discours avec les images du film :
Image de prévisualisation YouTube

Publié dans | Pas de Commentaires »

Comment récuser les Sciences revisitées ?

Posté par Roger Robert le 13 juin 2011

Avec cet article, je désire expliquer à tous mes détracteurs, comment démontrer mes éventuelles erreurs. Comment récuser les Sciences revisitées ? dans Dans le livre guillotine
Actuellement votre argumentation est de piètre qualité et la démarche encore plus.

Je vous offre les outils pour me couper la tête, … si vous y arrivez !

 

En effet, ce n’est pas en citant une expérience qui est en désaccord avec le Modèle de l’Atome à Électrons Statiques (MAES), par exemple, pour croire que la démonstration est faite. Non, dans cet exemple, nous sommes en présence de deux modèles atomiques distincts avec lesquels les interprétations des phénomènes qui se manifestent lors d’une expérience, sont radicalement différentes. Une particule tel l’électron, possède, d’un modèle à l’autre, des fonctions diverses, donc les explications doivent tenir compte de ces divergences.
Avant cela, il y a évidemment une évidence évidente ! C’est tellement primaire, c’est tellement basique que j’en perds mon français. Oui ! Avant de critiquer quoi que ce soit, il faut savoir quoi, donc si ces idées sont écrites :

- IL FAUT LES LIRE !!!      – L – I – R – E –

TOUS ceux qui s’expriment avec virulence n’ont pas lu mes théories avec l’attention que méritent les nouveautés. Et là, mon incompréhension de cette attitude est totale.
Que des scientifiques m’invectivent sans rien connaître ou que la grande majorité des autres feignent de ne pas être au courant, de ne pas avoir entendu parlé de mon livre alors qu’ils ont reçu une information personnelle, c’est pour moi une surprise de taille. Je n’imaginais pas que des personnes intelligentes aient un tel comportement. Je suis navré de le dire, mais la Science est vraiment entre les mains de petites gens.

 

Des interprétations en fonction du modèle atomique

Les principales remises en cause des Sciences revisitées viennent du modèle atomique, que je résume une fois de plus ainsi :
Dans le MAES, les électrons sont statiques autour du noyau. Leur immobilisme est obtenu en développant une bulle protectrice au moyen de leur Faisceau thermique – qui exerce une force multidirectionnelle – en tournoyant autour de leur Faisceau magnétique. Le Faisceau magnétique exerce la force d’attirance vers le noyau tandis que le Faisceau thermique exerce une force répulsive entre les électrons. Cette bulle protectrice est un concept que je nomme « bulle électronique« .
Avec ce modèle, la lumière et l’électricité sont véhiculées par un nouveau concept nommé Rayons.
Ces Rayons électriques et ces Rayons lumineux représentent l’énergie vive, celle qui se déplace dans notre environnement.
Je précise que les Rayons lumineux interviennent en premier lieu sur l’intensité du Faisceau thermique et réciproquement, le Faisceau thermique se décharge en émettant des Rayons lumineux. Les Rayons électriques, quant à eux, modifient en premier lieu le Faisceau magnétique et réciproquement.

Ces quelques éléments brièvement reportés, montrent de très grandes différences avec le ou les modèles actuels. Oui, il est difficile de parler d’un modèle unique pour évoquer notre savoir acquis, car

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 68 Commentaires »

Index des articles

Posté par Roger Robert le 29 mai 2011

En préparation : Pourquoi l’homéopathie est-elle une réelle thérapie ? (encore et toujours des explications simples et logiques qui découlent du modèle atomique (MAES)).
Pour celles et ceux qui attendent avec impatience cet article sur l’homéopathie, je suis désolé de ce retard, mais il fait intervenir des notions un tout petit peu plus complexes, comme la vibration des atomes et des molécules. Et vu que j’ai déjà beaucoup de mal à faire comprendre des choses simples et évidentes, je passe le plus clair de mon temps à expliquer à des personnes qui feignent de ne pas vouloir comprendre.

05-07-2012 Le boson de Higgs = Le retour des subventions !

16-06-2012 La gravitation est FAUSSE ! (Vidéo)

09-06-2012 Des critiques méprisables !

02-06-2012 Pourquoi la confusion entre  la Masse et le Poids ? (Vidéo)

11-05-2012 Les Sciences revisitées en vidéo – 3 parties (Vidéos)

30-04-2012 Compte-rendu du Salon du livre de Genève

12-04-2012 Salon du livre de Genève

10-04-2012 Interview sur Radio Libre Expression

02-04-2012 Les intégristes de la physique quantique.

28-03-2012 Les Sciences revisitées en vidéo ! (Vidéo)

01-03-2012 Interview dans « Science et Inexpliqué ».

15-02-2012 Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ?

14-02-2012 Le livre en plein écran

04-01-2012 Les galaxies sont-elles en accord avec la loi de la gravitation ?

24-12-2011 Lettre ouverte à Julien Pellegrino, allias Pépéjul.-

13-12-2011 Comment la science impose-t-elle sa pensée unique ?

25-11-2011 Contenu du livre – Onglet supplémentaire avec sous-onglets pour consulter le livre !

19-11-2011 Le réchauffement climatique revisité !

29-10-2011 Comment faire un FAUX scientifique ?

27-10-2011 La science est moribonde faute de scientifiques !

07-10-2011 S’opposer au nucléaire, c’est bien ! Savoir pourquoi, c’est mieux ! -

30-08-2011 Boson de Higgs ! Être ou ne pas être ? Là est la question ! -

01-07-2011 Hors Sujet – Onglet supplémentaire qui présente des sujets autres et divers !

13-06-2011 Comment récuser les Sciences revisitées ? -

28-05-2011 Décidément, la cosmologie ne s’accorde pas avec la relativité générale d’Einstein !

18-05-2011 Réponse à « Mister Kweeky » et « Doctor physichien ».

04-05-2011 Compte-rendu du salon du livre. -

22-04-2011 Les « Sciences revisitées » au salon du livre de Genève. -

17-03-2011 Comment juguler les effets néfastes de Fukushima ? -

15-02-2011 La MÉDIATION SCIENTIFIQUE ou l’INQUISITION moderne ! -

15-01-2011 Les mathématiques ne détiennent pas toujours la vérité ! -

29-12 2010 Qu’est-ce-que la fossilisation ? ou : La fossilisation enfin expliquée ! -

23-12-2010 Les philosophes ont abdiqué devant les « scientifiques » ! -

11-12-2010 L’extinction des dinosaures – enfin des explications cohérentes ! -

11-12-2010 Le Modèle de l’Atome à Electrons Statiques (MAES) , une évidence ! -

09-12-2010 Il faut être fou pour douter des lois de Kepler ! -

07-12-2010 Différence entre « accélération » et « action » ! -

02-12-2010 Quelle est la différence entre « gravitation » et « pesanteur » ? -

02-12-2010 Le mouvement brownien, une sottise de Smoluchowski et un certain Einstein. -

30-11-2010 L’expansion terrestre, non pas une théorie mais une réalité !!! -

30-11-2010 Le Big-bang ou la démence sénile de nos cosmo-physiciens. -

27-11-2010 Le CERN découvre l’antimatière !!! -

27-11-2010 L’imposture des physiciens. -

27-11-2010 Une confrontation d’idées impossible !!! -

16-11-2010 Bonjour tout le monde -

Publié dans | Commentaires fermés

Réponse à « Mister Kweeky » et « Doctor physichien ».

Posté par Roger Robert le 18 mai 2011

J’ai créé ce blog suite à l’attitude ignoble du monde scientifique qui critique violemment mes théories, alors qu’aucun de ses représentants ne daigne lire toutes les explications qui figurent dans mon livre.

Ce comportement est incompréhensible pour tout un chacun et certains pensaient même que j’affabulais. Lors du salon du livre de Genève, nombreux sont ceux qui ont pu assisté à ces attaques frontales de « scientifiques » qui m’invectivaient et ne voulaient rien entendre de mes explications et encore moins voir le contenu du livre.

Malgré cette attitude qui semble être la règle, quelques scientifiques veulent se faire leur propre opinion et parmi ces personnes, il y a Vous Monsieur Kweeky.

Nous nous sommes rencontrés sur Facebook. En effet, j’avais écrit sur le mur de l’éminent et très médiatique physicien Étienne Klein, lui proposant de lui faire parvenir un exemplaire de mon livre pour qu’il juge le contenu. Message qu’il s’empressa d’effacer, alors qu’il n’efface généralement rien. Bref,

Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Roger Robert, Sciences revisitees | 15 Commentaires »

Compte-rendu du salon du livre

Posté par Roger Robert le 4 mai 2011

La présentation du livre au salon de Genève a été une expérience très enrichissante.

C’est, pour ainsi dire, la première fois que je présentais à un large public, l’information de la sortie des Sciences revisitées. C’était surtout une information directe et verbale sans passer par ces messages électroniques où l’anonymat permet toutes sortes de débordements, quoique !

Mon fils Sébastien et moi-même avons eu des échanges avec ce public très varié, qui, dans leur ensemble, nous ont démontré que les gens se posent des questions sur notre connaissance et que la nouveauté ne les dérange pas. Bien au contraire, quand les explications sont là, exprimées de façon simple, compréhensible et qu’elles découlent d’une certaine évidence, ces remises en cause deviennent une réconciliation avec les Sciences.

Le monde scientifique a toutefois été à la hauteur du comportement qu’il affiche depuis qu’il connait l’existence de ce livre. La majeur partie de ses représentants s’est arrêté devant le stand, a lu les quelques affiches et lorsque nous leur proposions un complément d’information, leur attitude dévoilait immédiatement le personnage. Nombreux sont ceux qui, du haut de leur titre de physicien, dénigraient nos propos, qu’ils n’écoutaient pas, sous le prétexte que la physique quantique détient la vérité et que ce n’est pas un petit inconnu, venu de nulle part (qui n’est pas sorti d’une de ces écoles d’où émergent exclusivement les gens intelligents) qui peut remettre en cause autant de savoir. S’ils n’essayaient pas de me donner une déformation formation pour que j’adhère à leurs croyances envers ces sciences virtuelles dans un monde immatériel, ils m’invectivaient et ne désiraient surtout pas lire mon livre tant que le monde scientifique ne s’est pas prononcé sur la validité de mes écrits. En leur qualité de représentants de la communauté scientifique, je leur demandais « QUI est celui, de ce monde scientifique, qui le premier lira l’ensemble de mon travail ». La ritournelle était immuable : « Ce sont les autres ! ».

J’en arrive à me demander : Qu’est-ce-que le monde scientifique ?

Est-ce comme le marché économique, cette entité immatérielle qui influence le prix des denrées alimentaires jusqu’à interdire à certains de s’alimenter ! Et ce, sans que l’être humain ne soit responsable de cette dérive.

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Roger Robert, Sciences revisitees | Pas de Commentaires »

12
 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...