• Accueil
  • > Recherche : modèle atomique

Résultats de votre recherche

Des critiques méprisables !

Posté par Roger Robert le 9 juin 2012

En réponse à des critiques de plus en plus virulentes, exprimées un peu partout, j’adresse à ces détracteurs de pacotilles cette réponse commune.

J’essaye de comprendre, depuis longtemps déjà, comment des gens qui se prétendent scientifiques, peuvent critiquer des écrits scientifiques sans prendre la peine de les lire !!!

Vous agissez tels des adeptes d’une secte qui vient de perdre un de ses membres et pour éviter l’hémorragie au sein de votre groupe, vous le dénigrez, vous l’insultez, vous le rabaissez aux yeux des autres adeptes…
Vous n’avez d’autres comportements que de prétendre détenir la seule et unique vérité et interdisez aux autres d’écouter des choses différentes, prétextant qu’ils risqueraient de perdre leur libre arbitre et surtout, ne plus boire vos divines paroles.

Des critiques méprisables ! dans Roger Robert Autruche

Oui, je le reconnais, j’ai fait partie de votre secte !
Oui, j’ai reçu le même enseignement scientifique que vous !
Oui, j’ai utilisé cet enseignement dans mon métier !
Oui, les résultats de ce savoir étaient conforment à mes attentes !
Oui, comme vous, j’étais persuadé d’avoir compris beaucoup de théories scientifiques !
Oui, j’étais un parfait adepte aux sciences enseignées, parce qu’il n’y avait aucune alternative à cet enseignement !

Malheureusement, dans les vérités qu’il fallait admettre, certaines restaient obscures. Et c’est en cherchant des réponses sensées, que je me suis rendu compte que ma compréhension de la science reposait sur des idées peu élaborées. Ces idées formant la base d’une multitude d’autres, tout le château de carte de ma connaissance s’effondrait, trouvant enfin des explications et la réelle compréhension !

Oui, comme vous, je croyais avoir compris certaines théories, mais en fait, tout comme vous, j’avais seulement admis certaines vérités.
Je pensais avoir compris la gravitation parce que j’avais admis l’existence d’une force d’attraction entre les masses !
Je pensais avoir compris la notion de « masse » parce je faisais confiance à cet enseignement, surtout que depuis le temps, beaucoup de savants avaient dû explorer méticuleusement toutes ces hypothèses !
Je pensais avoir compris le modèle atomique, sans même m’interroger sur les interactions des électrons entre-eux, ma confiance envers le savoir était presque sans limite.
Presque sans limite, parce que la géométrie des molécules restait un mystère !
Presque sans limite, parce que la relativité d’Einstein restait incompréhensible, et faire l’effort d’admettre une vérité, dictée par des modèles mathématiques douteux et des validations peu crédibles, n’a jamais été ma façon d’imaginer la Science.

Aujourd’hui, je suis sorti de votre secte parce que vos vérités sont trop souvent des mensonges.

Mais si je fais ce rapprochement avec une secte c’est à cause de vos agissements. Car la Science n’appartient pas au monde des sciences humaines, de celles qui interprètent l’esprit de la pensée humaine. La Science de la Nature s’appuie et se fonde sur la logique, sur des explications, bref sur ce qui fait grand défaut dans l’approche actuelle et que je retrouve dans « les Sciences revisitées ».
Comment pouvez-vous juger mon travail sans l’avoir vu avec objectivité ?
Comment osez-vous prétendre vous faire une idée de toutes mes remises en cause, en ayant survolé que quelques pages ? Parce que ceux qui prétendent avoir lu, n’ont même pas fait la démarche de demander le mot de passe pour lire ce qui est disponible sur ce blog.
Comment prétendre mettre en garde mes lecteurs d’un éventuel égarement, alors que vous ne savez pas ce qui leur laisse l’impression de découvrir enfin les Sciences expliquées. Leur compétence est bien plus objective que la vôtre, et il n’y a rien de sectaire dans mes écrits, juste des explications logiques et sensées.

Vous voulez me juger, alors agissez en adultes responsables et non pas par des méthodes dignes du Moyen-Âge !

A bon entendeur

Roger Robert

Publié dans Drôle de science, Roger Robert, Sciences revisitees | 14 Commentaires »

Les Sciences revisitées en vidéo

Posté par Roger Robert le 28 mars 2012

Après un petit rappel sur le fonctionnement de la science, c’est-à-dire de confronter des hypothèses face à l’observation, face à l’expérimentation, le modèle atomique actuel est soumis à un questionnement qui démontre ses limites, voire ses incohérences.

Le Modèle de l’Atome à Électrons Statiques montre toute sa logique. Les états de la matière deviennent une évidence, et l’éther trouve enfin sa consistance et son rôle dans notre Univers. En effet, il génère la pesanteur, ce qui réfute l’hypothèse d’une force d’attraction entre les masses, donc la pesanteur démontre l’erreur de notre réflexion avec la gravitation de Newton.

Malgré sa longueur d’une heure et demi, cette vidéo est une synthèse des 480 pages de ce premier volume, avec quelques explications qui viendront dans les prochains. Les explications ne sont pas aussi complètes que dans le livre, mais cette vidéo permet de constater que mes remises en cause ne sont pas dénuées de bon sens, bien au contraire, tout est question de logique scientifique.

Image de prévisualisation YouTube

Complément du 02 mars 2012 :
Pour celles et ceux qui ont oublié ce qu’est actuellement l’interaction électrique, la force électrique entre les charges, je reporte la loi de Coulomb en électrostatique comme ceci :

Les Sciences revisitées en vidéo dans Big bang Coulomb

En d’autres termes, ceci veut dire que si le proton agit à très grande distance sur l’électron, les électrons agissent entre eux sur cette très grande distance. Voilà pourquoi ces électrons ne peuvent pas se croiser, ni-même se rapprocher les uns des autres.

Publié dans Big bang, Dans le livre, Drôle de science, Einstein, Expansion terrestre, Fossilisation, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Newton, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 4 Commentaires »

Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ?

Posté par Roger Robert le 15 février 2012

« Chemtrail » est le nom donné aux traînées  que laissent les avions dans le ciel. C’est la contraction des termes anglais « chemical » et « trail », donc des traînées d’origine chimique.

Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ? dans Modele de l'Atome Chemtrails

Nombreuses sont les personnes qui dénoncent les agissements de la Géo-ingénierie. En effet, cette discipline, assez récente, a pour but de disséminer dans l’atmosphère ou dans les océans, et à très GRANDE échelle, toutes sortes de cochonneries pour en mesurer les effets sur le climat, et accessoirement sur les êtres vivants.
C’est ainsi que les géo-ingénieurs (apprentis chimistes en herbe) ont procédé à différentes expériences dont une, par exemple, consistait à disséminer de tout petits confettis d’aluminium et de constater son incidence sur le rayonnement solaire mesuré au niveau du sol. Bien évidemment ces confettis miniatures ne sont pas restés sagement là où ils les avaient répandus, mais ils sont retombés polluant les sols à l’aluminium.
Des analyses montrent des sols, voire des glaciers situés en altitude, pollués par des métaux lourds qui ne peuvent venir que d’un épandage dans l’atmosphère.

L’inquiétude que soulève cette vision d’un ciel de plus en plus rayé ne semble pas ébranler les gouvernements. Personne n’est au courant de ce qui se passe. Aucun de leurs représentants n’est capable de prendre le dossier à bras le corps et Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Modele de l'Atome, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees | 30 Commentaires »

Les galaxies sont-elles en accord avec la loi de la gravitation ?

Posté par Roger Robert le 4 janvier 2012

La théorie de la gravitation de Sir Isaac Newton et même celle revue et « corrigée » par Albert Einstein, sont universelles. C’est-à-dire qu’elles devraient être vérifiées quel que soit le lieu de notre Univers. Or, des observations du cosmos semblent démontrer le contraire !

En effet, les étoiles éloignées du centre de leur galaxie ne se déplacent pas selon les prédictions de cette fameuse loi. Alors pour que la gravitation ne s’échoue pas lamentablement sur les écueils de ces observations, il a été émis l’hypothèse qu’il y aurait quelque chose d’invisible à l’œil humain, mais, entré dans les relations mathématiques, ce quelque chose compenserait les effets manquants. Ce quelque chose est « la matière noire » .

En conclusion, bien que RIEN ne permette encore d’expliquer l’hypothétique force d’attraction gravitationnelle de Newton qui s’exercerait entre les masses (ni le graviton ni les ondes gravitationnelles), on balance des artifices, qui heurtent la pensée humaine, afin de préserver un « savoir » qu’il ne faut surtout plus toucher car intervenant partout dans les sciences.

Oui, la gravitation est une notion fondamentale et est présente dans toutes les réflexions scientifiques, donc dans toutes les théories. Alors, toucher les fondations ferait basculer le château de carte de notre connaissance dans une certaine forme d’ignorance, avec des conséquences inconnues sur les « recherches » en cours, et là, c’est encore plus grave car cela devient une histoire de gros sous ou tout simplement de subventions.

Pour ne pas émettre des doutes sur la compétence de nos scientifiques (on me le reproche trop souvent), nous allons contrôler si les galaxies fonctionnent avec la gravitation.

Une galaxie se comporterait comme notre système solaire. Dans un cas, c’est un cortège d’étoiles tandis que dans l’autre cas, c’est un cortège de planètes qui gravite autour d’un objet central. Alors regardons l’équilibre du système solaire.

Avant cela, rappelons qu’un objet est en équilibre orbital autour de notre planète, si, en fonction de son éloignement, il est animé d’une vitesse orbitale respectant la relation :

Les galaxies sont-elles en accord avec la loi de la gravitation ? dans Dans le livre galax-1

que les astrophysiciens écrivent : Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Drôle de science, Einstein, Lois de Kepler, Mecanique celeste, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees | 33 Commentaires »

Le réchauffement climatique revisité !

Posté par Roger Robert le 19 novembre 2011

Une fois de plus, j’apporte un regard nouveau dans les sciences et cette fois-ci je m’attèle à cette théorie un peu controversée qu’est le réchauffement climatique.
A une époque tout s’expliquait autour du trou d’ozone, puis celui-ci est tombé un peu en désuétude pour laisser la place à l’effet de serre que personne ne peut ignorer tant on nous en rebat les oreilles quotidiennement !

Le réchauffement climatique revisité ! dans Expansion terrestre effetdeserre

La couche d’ozone
Je ne vais pas développer considérablement cette particularité, car les observations de l’atmosphère terrestre ne semblent pas respecter des comportements logiques. En effet, ces observations diffèrent grandement de celles effectuées en laboratoire.

Pour expliquer cela, prenons le cas de l’ozone :
L’ozone est un gaz qui comporte 3 atomes d’oxygène, trioxygène O3.
Le gaz oxygène n’en comporte que 2, dioxygène O2.
L’ozone est un gaz lourd. Dans les villes il est émis par les véhicules à moteur et stagne au niveau du sol. Bizarrement, et en parfait désaccord avec le principe de décantation, qui veut que les fluides se répartissent en couches avec la plus dense sous les autres, l’ozone grimpe en un lieu où il n’a rien à y faire et forme une couche avec des trous aux pôles. De ce fait, nous en concluons qu’il y a le bon ozone qui nous protège des rayonnements ultraviolets et le mauvais ozone qui pollue l’air.

Avec cet exemple, vous comprenez ma surprise face à ce gaz lourd qui va se réfugier si haut en altitude !
Pour comprendre les raisons d’un tel comportement, il faut regarder les moyens qui nous permettent de le détecter. Ce ne sont plus les mêmes instruments qu’en laboratoire, mais d’autres qui le détectent à distance !
Ces instruments sont-ils fiables ?
Pour confirmer ou non cette fiabilité, il aurait été judicieux de monté un instrument de labo dans la couche d’ozone et ainsi de vérifier la pertinence des résultats. Mais les difficultés sont considérables alors pourquoi douter des appareils si ceux-ci respectent les théories en vigueur ?
Le comportement étrange de l’ozone n’est pas le seul mystère de notre atmosphère terrestre…

Atmosphère terrestre
Au niveau du sol, l’air est composé de 21% d’oxygène, 78% d’azote (N2) et de 1% d’autres gaz.
Étrangement, si la « masse » de l’Univers serait constituée à 75% d’hydrogène, ce gaz est quasiment inexistant dans l’atmosphère terrestre !
Or, ce gaz très léger devrait grimper en altitude, comme le font les ballons remplis de ce gaz !
On devrait donc trouver une couche d’hydrogène en haute altitude, ainsi que d’autres gaz comme l’hélium !
Mais hélas, les mesures Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 27 Commentaires »

S’opposer au nucléaire, c’est bien ! Savoir pourquoi, c’est mieux !

Posté par Roger Robert le 6 octobre 2011

Il semble évident que tous ceux qui s’opposent au nucléaire, savent pertinemment pourquoi !
Il y a ces déchets radioactifs et les grands dangers en cas de catastrophe.
Les physiciens du nucléaire essayent bien de nous rassurer. Ils prétendent maîtriser toute la technicité employée et que cette énergie est « propre » car elle n’émet pas de CO2, ce gaz qui créerait cet hypothétique effet de serre, ce réchauffement climatique. Or, ils oublient de préciser, qu’outre leurs détritus radioactifs immortels, ils réchauffent directement les cours d’eau et ça, ce n’est pas une hypothèse.
De toutes façons, ils sont contraints de nous l’imposer parce que nous sommes de très grands consommateurs de cette énergie et n’avons encore aucun moyen de la remplacer et surtout, nous ne nous les donnons pas.
Sans parler du monde financier qui impose son dictat et qui ne voit que les gains immédiats, sachant qu’ils ne supporteront jamais les conséquences en cas d’avarie. Mais ceci n’est pas un critère scientifique, alors concentrons-nous sur cette connaissance scientifique. 

Maîtrisons-nous la fission nucléaire ?

Il semblerait impensable que nous sachions faire quelque chose qui fonctionne sans comprendre ce qui se passe !
Nous ne sommes plus à l’époque de Cro-Magnon qui savait faire du feu sans connaître la théorie. Aujourd’hui, nous savons presque expliquer comment s’enclenche le feu. Presque, parce que les explications sont, avouons-le, pas très claires.
Au niveau des réactions nucléaires, les théories sont, cette fois-ci, incontestables. Nous savons qu’il y a la fission et la fusion thermonucléaires.
Alors pour mémoire je les résume ainsi :

· Fission nucléaire

S’opposer au nucléaire, c’est bien ! Savoir pourquoi, c’est mieux ! dans Dans le livre fission

En bombardant un gros noyau atomique avec un neutron, celui-ci se fissionne (se casse) en libérant d’autres neutrons qui à leur tour vont fissionner d’autres noyaux et ainsi de suite. C’est une réaction en chaîne qu’on utilise dans les bombes atomiques, les bombes A.
Nous avons le même nombre de particules avant et après la réaction, mais bizarrement il faut considérer une perte de masse pour expliquer la provenance

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Drôle de science, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Newton, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 40 Commentaires »

Boson de Higgs ! Être ou ne pas être ? Là est la question !

Posté par Roger Robert le 30 août 2011

Suite à l’annonce du CERN, sur les difficultés rencontrées à observer ce boson, et ce, malgré les énormes investissements engagés spécifiquement pour cette recherche, je pourrais leur faire part de mon avis et de l’inutilité de cette démarche, comme je l’explique dans mon livre “Les Sciences revisitées”. Mais pour connaître ces raisons, il faudrait que les intéressés les lisent. Ils ne désirent pas faire cet investissement faramineux de 30€ pour un livre de 480 pages, et encore moins imaginer une éventuelle remise en cause de leurs élucubrations intellectuelles, alors je résume la démarche qui m’a conduit à une telle conclusion.

Au lieu de dépenser autant de ressources intellectuelles et financières autour de l’existence ou non, du fameux boson de Higgs, il serait plus judicieux de revenir sur des questionnements plus fondamentaux. Pour aider les chercheurs dans cette démarche, je les résume ainsi :

Quel serait le rôle de ce boson de Higgs, cette “particule de Dieu”,comme vous dites ?

- Votre réponse est simple : Il expliquerait l’existence de la masse.

Alors, qu’est-ce que la masse ?

– La masse représente la “quantité de matière”, laquelle perçoit l’hypothétique force d’attraction gravitationnelle. Hypothétique car encore jamais observée, ni-même l’onde gravitationnelle, donc cette force reste une hypothèse émise par Newton.

Selon Newton, la force résultante est égale au produit de la masse avec “l’accélération gravitationnelle” et représente le poids.

P = m . g

P : Poids exprimé en newton [N],
m : masse exprimée en kilogramme [kg],
g : “accélération gravitationnelle” exprimée en mètre par seconde carrée [m/s²]

Ce poids est une force et devrait impérativement s’exprimer en unité de force, donc en newton noté [N]. Malheureusement, nombreux sont les appareils de mesure qui réagissent à cette force et affichent le résultat en kilogrammes, unité de masse. Ceci explique la confusion profonde qui existe entre POIDS et MASSE. Posons-nous quelques questions sur ces unités que sont le newton et le kilogramme :

Nos instruments de mesure du poids réagissent-ils à la masse ou au poids?

Boson de Higgs ! Être ou ne pas être ? Là est la question ! dans Action acceleration poids1

- Tous ceux qui exploitent la déformation élastique de la matière mesurent une force, donc un poids et devraient par conséquent, exprimer la valeur de cette force en newton. Pratiquement TOUS nos instruments du quotidien (pèse-personne, balances électroniques de toutes sortes, etc.) réagissent à une déformation élastique et mesurent des forces, que nous avons la fâcheuse habitude d’exprimer en kilogramme.

- Seules les balances à fléau sont prétendues comparer des masses ! Une nouvelle question me vient à l’esprit :

Lire la suite… »

Publié dans Action acceleration, Modele de l'Atome, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 55 Commentaires »

Comment récuser les Sciences revisitées ?

Posté par Roger Robert le 13 juin 2011

Avec cet article, je désire expliquer à tous mes détracteurs, comment démontrer mes éventuelles erreurs. Comment récuser les Sciences revisitées ? dans Dans le livre guillotine
Actuellement votre argumentation est de piètre qualité et la démarche encore plus.

Je vous offre les outils pour me couper la tête, … si vous y arrivez !

 

En effet, ce n’est pas en citant une expérience qui est en désaccord avec le Modèle de l’Atome à Électrons Statiques (MAES), par exemple, pour croire que la démonstration est faite. Non, dans cet exemple, nous sommes en présence de deux modèles atomiques distincts avec lesquels les interprétations des phénomènes qui se manifestent lors d’une expérience, sont radicalement différentes. Une particule tel l’électron, possède, d’un modèle à l’autre, des fonctions diverses, donc les explications doivent tenir compte de ces divergences.
Avant cela, il y a évidemment une évidence évidente ! C’est tellement primaire, c’est tellement basique que j’en perds mon français. Oui ! Avant de critiquer quoi que ce soit, il faut savoir quoi, donc si ces idées sont écrites :

- IL FAUT LES LIRE !!!      – L – I – R – E –

TOUS ceux qui s’expriment avec virulence n’ont pas lu mes théories avec l’attention que méritent les nouveautés. Et là, mon incompréhension de cette attitude est totale.
Que des scientifiques m’invectivent sans rien connaître ou que la grande majorité des autres feignent de ne pas être au courant, de ne pas avoir entendu parlé de mon livre alors qu’ils ont reçu une information personnelle, c’est pour moi une surprise de taille. Je n’imaginais pas que des personnes intelligentes aient un tel comportement. Je suis navré de le dire, mais la Science est vraiment entre les mains de petites gens.

 

Des interprétations en fonction du modèle atomique

Les principales remises en cause des Sciences revisitées viennent du modèle atomique, que je résume une fois de plus ainsi :
Dans le MAES, les électrons sont statiques autour du noyau. Leur immobilisme est obtenu en développant une bulle protectrice au moyen de leur Faisceau thermique – qui exerce une force multidirectionnelle – en tournoyant autour de leur Faisceau magnétique. Le Faisceau magnétique exerce la force d’attirance vers le noyau tandis que le Faisceau thermique exerce une force répulsive entre les électrons. Cette bulle protectrice est un concept que je nomme « bulle électronique« .
Avec ce modèle, la lumière et l’électricité sont véhiculées par un nouveau concept nommé Rayons.
Ces Rayons électriques et ces Rayons lumineux représentent l’énergie vive, celle qui se déplace dans notre environnement.
Je précise que les Rayons lumineux interviennent en premier lieu sur l’intensité du Faisceau thermique et réciproquement, le Faisceau thermique se décharge en émettant des Rayons lumineux. Les Rayons électriques, quant à eux, modifient en premier lieu le Faisceau magnétique et réciproquement.

Ces quelques éléments brièvement reportés, montrent de très grandes différences avec le ou les modèles actuels. Oui, il est difficile de parler d’un modèle unique pour évoquer notre savoir acquis, car

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 68 Commentaires »

Index des articles

Posté par Roger Robert le 29 mai 2011

En préparation : Pourquoi l’homéopathie est-elle une réelle thérapie ? (encore et toujours des explications simples et logiques qui découlent du modèle atomique (MAES)).
Pour celles et ceux qui attendent avec impatience cet article sur l’homéopathie, je suis désolé de ce retard, mais il fait intervenir des notions un tout petit peu plus complexes, comme la vibration des atomes et des molécules. Et vu que j’ai déjà beaucoup de mal à faire comprendre des choses simples et évidentes, je passe le plus clair de mon temps à expliquer à des personnes qui feignent de ne pas vouloir comprendre.

05-07-2012 Le boson de Higgs = Le retour des subventions !

16-06-2012 La gravitation est FAUSSE ! (Vidéo)

09-06-2012 Des critiques méprisables !

02-06-2012 Pourquoi la confusion entre  la Masse et le Poids ? (Vidéo)

11-05-2012 Les Sciences revisitées en vidéo – 3 parties (Vidéos)

30-04-2012 Compte-rendu du Salon du livre de Genève

12-04-2012 Salon du livre de Genève

10-04-2012 Interview sur Radio Libre Expression

02-04-2012 Les intégristes de la physique quantique.

28-03-2012 Les Sciences revisitées en vidéo ! (Vidéo)

01-03-2012 Interview dans « Science et Inexpliqué ».

15-02-2012 Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ?

14-02-2012 Le livre en plein écran

04-01-2012 Les galaxies sont-elles en accord avec la loi de la gravitation ?

24-12-2011 Lettre ouverte à Julien Pellegrino, allias Pépéjul.-

13-12-2011 Comment la science impose-t-elle sa pensée unique ?

25-11-2011 Contenu du livre – Onglet supplémentaire avec sous-onglets pour consulter le livre !

19-11-2011 Le réchauffement climatique revisité !

29-10-2011 Comment faire un FAUX scientifique ?

27-10-2011 La science est moribonde faute de scientifiques !

07-10-2011 S’opposer au nucléaire, c’est bien ! Savoir pourquoi, c’est mieux ! -

30-08-2011 Boson de Higgs ! Être ou ne pas être ? Là est la question ! -

01-07-2011 Hors Sujet – Onglet supplémentaire qui présente des sujets autres et divers !

13-06-2011 Comment récuser les Sciences revisitées ? -

28-05-2011 Décidément, la cosmologie ne s’accorde pas avec la relativité générale d’Einstein !

18-05-2011 Réponse à « Mister Kweeky » et « Doctor physichien ».

04-05-2011 Compte-rendu du salon du livre. -

22-04-2011 Les « Sciences revisitées » au salon du livre de Genève. -

17-03-2011 Comment juguler les effets néfastes de Fukushima ? -

15-02-2011 La MÉDIATION SCIENTIFIQUE ou l’INQUISITION moderne ! -

15-01-2011 Les mathématiques ne détiennent pas toujours la vérité ! -

29-12 2010 Qu’est-ce-que la fossilisation ? ou : La fossilisation enfin expliquée ! -

23-12-2010 Les philosophes ont abdiqué devant les « scientifiques » ! -

11-12-2010 L’extinction des dinosaures – enfin des explications cohérentes ! -

11-12-2010 Le Modèle de l’Atome à Electrons Statiques (MAES) , une évidence ! -

09-12-2010 Il faut être fou pour douter des lois de Kepler ! -

07-12-2010 Différence entre « accélération » et « action » ! -

02-12-2010 Quelle est la différence entre « gravitation » et « pesanteur » ? -

02-12-2010 Le mouvement brownien, une sottise de Smoluchowski et un certain Einstein. -

30-11-2010 L’expansion terrestre, non pas une théorie mais une réalité !!! -

30-11-2010 Le Big-bang ou la démence sénile de nos cosmo-physiciens. -

27-11-2010 Le CERN découvre l’antimatière !!! -

27-11-2010 L’imposture des physiciens. -

27-11-2010 Une confrontation d’idées impossible !!! -

16-11-2010 Bonjour tout le monde -

Publié dans | Commentaires fermés

Décidément, la cosmologie ne s’accorde pas avec la relativité générale d’Einstein !

Posté par Roger Robert le 28 mai 2011

cosmos.jpg

La cosmologie et la relativité générale d’Einstein : un mariage impossible !
Dans son No 1124 de mai 2011, la revue Science &Vie nous propose un article intitulé :

Einstein dépassé ! 47 galaxies contredisent sa théorie.

C’est la deuxième fois que nos observations du cosmos démontrent de façon catégorique, les travers de la théorie de la relativité générale d’Einstein.

La première contrariété fut consécutive aux mesures publiées par l’astronome Fritz Zwicky en 1933. Certaines galaxies ne tournent pas en accord avec les prédictions faites par l’équation de la relativité générale. Pas de problème, il ne faut surtout pas toucher aux équations d’Einstein, alors d’un coup de baguette magique, nous faisons apparaître quelque chose d’invisible, même aux yeux des plus avertis, la MATIÈRE NOIRE. Jolie rustine qui représenterait entre 83 à 90% de la matière de l’Univers et que seules nos équations sont capables de « voir ».
Où est le problème ?

Cette année, en 2011, l’astronome Stacy McGaugh, en observant 47 galaxies, constate qu’elles respectent toutes une même loi. Malheureusement cette loi est en contradiction avec le modèle standard de la cosmologie et les équations d’Einstein qui trônent au milieu. La matière noire ne semble plus être la rustine appropriée. Faut-il en arriver à appliquer la théorie de Newton modifiée, c’est-à-dire celle connue sous le nom de théorie MOND ?

Cette théorie rejette l’hypothèse de la matière noire, tandis que le modèle cosmologique semble « expliquer » tant de choses avec elle. Plus personne ne sait où chercher de nouvelles rustines, et le CERN tarde à découvrir cette fameuse matière noire. Bien que les astrophysiciens ne s’accordent plus sur une théorie unique, ils ne se formalisent pas trop car ce ne sont que des singularités, des anomalies…
… enfin, une façon élégante de dire que nos théories sont à côté de ce qu’elles prétendent expliquer.

ET POURTANT, si ces astrophysiciens, au lieu de chercher cette matière noire, faisaient fonctionner leur matière grise en explorant les Sciences revisitées, ils découvriraient que le principe de la pesanteur, comme exposé, est un phénomène engendré par l’éther.

Lire la suite… »

Publié dans Big bang, Drôle de science, Einstein, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 28 Commentaires »

12
 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...