• Accueil
  • > Recherche : ion chimie roger robert

Résultats de votre recherche

Le réchauffement climatique revisité !

Posté par Roger Robert le 19 novembre 2011

Une fois de plus, j’apporte un regard nouveau dans les sciences et cette fois-ci je m’attèle à cette théorie un peu controversée qu’est le réchauffement climatique.
A une époque tout s’expliquait autour du trou d’ozone, puis celui-ci est tombé un peu en désuétude pour laisser la place à l’effet de serre que personne ne peut ignorer tant on nous en rebat les oreilles quotidiennement !

Le réchauffement climatique revisité ! dans Expansion terrestre effetdeserre

La couche d’ozone
Je ne vais pas développer considérablement cette particularité, car les observations de l’atmosphère terrestre ne semblent pas respecter des comportements logiques. En effet, ces observations diffèrent grandement de celles effectuées en laboratoire.

Pour expliquer cela, prenons le cas de l’ozone :
L’ozone est un gaz qui comporte 3 atomes d’oxygène, trioxygène O3.
Le gaz oxygène n’en comporte que 2, dioxygène O2.
L’ozone est un gaz lourd. Dans les villes il est émis par les véhicules à moteur et stagne au niveau du sol. Bizarrement, et en parfait désaccord avec le principe de décantation, qui veut que les fluides se répartissent en couches avec la plus dense sous les autres, l’ozone grimpe en un lieu où il n’a rien à y faire et forme une couche avec des trous aux pôles. De ce fait, nous en concluons qu’il y a le bon ozone qui nous protège des rayonnements ultraviolets et le mauvais ozone qui pollue l’air.

Avec cet exemple, vous comprenez ma surprise face à ce gaz lourd qui va se réfugier si haut en altitude !
Pour comprendre les raisons d’un tel comportement, il faut regarder les moyens qui nous permettent de le détecter. Ce ne sont plus les mêmes instruments qu’en laboratoire, mais d’autres qui le détectent à distance !
Ces instruments sont-ils fiables ?
Pour confirmer ou non cette fiabilité, il aurait été judicieux de monté un instrument de labo dans la couche d’ozone et ainsi de vérifier la pertinence des résultats. Mais les difficultés sont considérables alors pourquoi douter des appareils si ceux-ci respectent les théories en vigueur ?
Le comportement étrange de l’ozone n’est pas le seul mystère de notre atmosphère terrestre…

Atmosphère terrestre
Au niveau du sol, l’air est composé de 21% d’oxygène, 78% d’azote (N2) et de 1% d’autres gaz.
Étrangement, si la « masse » de l’Univers serait constituée à 75% d’hydrogène, ce gaz est quasiment inexistant dans l’atmosphère terrestre !
Or, ce gaz très léger devrait grimper en altitude, comme le font les ballons remplis de ce gaz !
On devrait donc trouver une couche d’hydrogène en haute altitude, ainsi que d’autres gaz comme l’hélium !
Mais hélas, les mesures Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 27 Commentaires »

Comment récuser les Sciences revisitées ?

Posté par Roger Robert le 13 juin 2011

Avec cet article, je désire expliquer à tous mes détracteurs, comment démontrer mes éventuelles erreurs. Comment récuser les Sciences revisitées ? dans Dans le livre guillotine
Actuellement votre argumentation est de piètre qualité et la démarche encore plus.

Je vous offre les outils pour me couper la tête, … si vous y arrivez !

 

En effet, ce n’est pas en citant une expérience qui est en désaccord avec le Modèle de l’Atome à Électrons Statiques (MAES), par exemple, pour croire que la démonstration est faite. Non, dans cet exemple, nous sommes en présence de deux modèles atomiques distincts avec lesquels les interprétations des phénomènes qui se manifestent lors d’une expérience, sont radicalement différentes. Une particule tel l’électron, possède, d’un modèle à l’autre, des fonctions diverses, donc les explications doivent tenir compte de ces divergences.
Avant cela, il y a évidemment une évidence évidente ! C’est tellement primaire, c’est tellement basique que j’en perds mon français. Oui ! Avant de critiquer quoi que ce soit, il faut savoir quoi, donc si ces idées sont écrites :

- IL FAUT LES LIRE !!!      – L – I – R – E –

TOUS ceux qui s’expriment avec virulence n’ont pas lu mes théories avec l’attention que méritent les nouveautés. Et là, mon incompréhension de cette attitude est totale.
Que des scientifiques m’invectivent sans rien connaître ou que la grande majorité des autres feignent de ne pas être au courant, de ne pas avoir entendu parlé de mon livre alors qu’ils ont reçu une information personnelle, c’est pour moi une surprise de taille. Je n’imaginais pas que des personnes intelligentes aient un tel comportement. Je suis navré de le dire, mais la Science est vraiment entre les mains de petites gens.

 

Des interprétations en fonction du modèle atomique

Les principales remises en cause des Sciences revisitées viennent du modèle atomique, que je résume une fois de plus ainsi :
Dans le MAES, les électrons sont statiques autour du noyau. Leur immobilisme est obtenu en développant une bulle protectrice au moyen de leur Faisceau thermique – qui exerce une force multidirectionnelle – en tournoyant autour de leur Faisceau magnétique. Le Faisceau magnétique exerce la force d’attirance vers le noyau tandis que le Faisceau thermique exerce une force répulsive entre les électrons. Cette bulle protectrice est un concept que je nomme « bulle électronique« .
Avec ce modèle, la lumière et l’électricité sont véhiculées par un nouveau concept nommé Rayons.
Ces Rayons électriques et ces Rayons lumineux représentent l’énergie vive, celle qui se déplace dans notre environnement.
Je précise que les Rayons lumineux interviennent en premier lieu sur l’intensité du Faisceau thermique et réciproquement, le Faisceau thermique se décharge en émettant des Rayons lumineux. Les Rayons électriques, quant à eux, modifient en premier lieu le Faisceau magnétique et réciproquement.

Ces quelques éléments brièvement reportés, montrent de très grandes différences avec le ou les modèles actuels. Oui, il est difficile de parler d’un modèle unique pour évoquer notre savoir acquis, car

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 68 Commentaires »

Réponse à « Mister Kweeky » et « Doctor physichien ».

Posté par Roger Robert le 18 mai 2011

J’ai créé ce blog suite à l’attitude ignoble du monde scientifique qui critique violemment mes théories, alors qu’aucun de ses représentants ne daigne lire toutes les explications qui figurent dans mon livre.

Ce comportement est incompréhensible pour tout un chacun et certains pensaient même que j’affabulais. Lors du salon du livre de Genève, nombreux sont ceux qui ont pu assisté à ces attaques frontales de « scientifiques » qui m’invectivaient et ne voulaient rien entendre de mes explications et encore moins voir le contenu du livre.

Malgré cette attitude qui semble être la règle, quelques scientifiques veulent se faire leur propre opinion et parmi ces personnes, il y a Vous Monsieur Kweeky.

Nous nous sommes rencontrés sur Facebook. En effet, j’avais écrit sur le mur de l’éminent et très médiatique physicien Étienne Klein, lui proposant de lui faire parvenir un exemplaire de mon livre pour qu’il juge le contenu. Message qu’il s’empressa d’effacer, alors qu’il n’efface généralement rien. Bref,

Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Roger Robert, Sciences revisitees | 15 Commentaires »

 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...