Forum

Cette page est là pour toutes vos remarques et questions sur les différents articles.

Ceci permet de concentrer, en un lieu, toutes ces discussions qui traitent des différents sujets abordés dans le livre « Les Sciences revisitées ».

Des onglets supplémentaires sont et seront, selon la demande, installés afin de circonscrire les débats. 

54 Réponses à “Forum”

1 2 3 4
  1. Per-Kouk dit :

    Ok. Cette réponse-là m’aurait satisfaite d’emblée :)

    Je comprends très bien que vous n’ayez pas le temps de tout lire, et je ne vous demandais aucune réponse immédiate, j’ai juste voulu piquer votre curiosité avec Grabovoi parce que j’avais l’intuition qu’il fallait que vous le lisiez, apparemment j’ai plutôt l’air d’avoir piqué votre dédain à son encontre avec la formule que j’ai dégotée dans une vidéo (dsl je ne suis ni chimiste, ni-même mathématicien, donc pour moi rien d’étrange avec cette formule).

    Mais j’aimerais que vous compreniez que si je vous demande votre avis sur les théories d’un personnage, ce même avis ne m’intéresse que si vous les lisez… logique. Si vous me dites que vous les lirez : pas de problème je ne suis pas pressé ; mais si vous me dites que vous ne les lirez jamais je ne vois pas l’intérêt de continuer le bavardage, c’est même plutôt intellectuellement malhonnête. Voilà tout.

    Sinon j’ai commencé votre livre et je dois dire qu’il est plutôt facile à comprendre et bien présenté. Plutôt pratique le récapitulatif au départ pour se remettre dedans, je pense que je ne vais pas mettre longtemps à le finir.

    Continuez dans votre recherche en tout cas, c’est très intéressant

  2. Per-Kouk dit :

    Concernant votre livre j’ai une petite question

    Au début vous dites :

    « Ce concept d’orbitales suggère l’immobilité de l’électron sans pour autant l’avouer, car il est impossible d’expliquer physiquement de tels comportements. »

    Je voudrais savoir si j’ai bien compris : en gros vous dites que vous avez créé le MAES en constatant que ce modèle explique mieux les phénomènes physiques que l’ancien modèle, mais que vous ne pouvez pas expliquer ce qui, à l’origine, fait que ça fonctionne de cette manière. C’est bien ça ?

    • Roger Robert dit :

      Cette phrase (page 20) est en réponse à la question : Pourquoi ne l’a-t-on pas encore découvert ? (l’immobilisme de l’électron)
      Les orbitales ne sont pas des orbites, mais des volumes comme présentés page 19 et 21. Pour le physicien, l’électron est en mouvement sur une orbite, mais le principe d’incertitude stipule que nous ne pouvons pas connaitre simultanément sa vitesse et sa position, par contre pour les mathématiques l’électron sera probablement situé au sein d’une orbitale. Donc, pour certains l’électron est en mouvement tandis que les calculs le considèrent statique. Incohérence de la physique moderne !

      J’ai établi le MAES pour expliquer les formes particulières des molécules. Je l’ai confronté au modèle planétaire de Bohr (seul modèle que l’on apprend tous au départ). Par la suite, j’ai essayé de comprendre les théories actuelles et j’ai constaté l’incohérence précitée.
      Malgré des modèles mathématiques statistiques qui pourraient correspondre au MAES, d’autres particularités (paire d’électrons dans une orbitale) font qu’ils ne cherchent pas à caractériser la géométrie mais d’autres grandeurs comme l’émission d’un photon ou les raies spectrales de l’atome d’hydrogène…
      De plus, l’électron n’est pas considéré car pour le physicien TOUT est au cœur du noyau !!!
      Et c’est là que nos visions de la matière divergent radicalement, car comme vous le lirez bientôt, l’ÉLECTRON explique TOUT !

  3. Pierre Berthot dit :

    Bonjour M. Roger Robert,

    Je suis étudiant en classes préparatoires en physique et chimie, et surtout passionné de sciences
    J’ai lu avec grande attention votre modèle sur l’électron statique (MAES).
    Je dois vous dire que ce modèle qui a le grand avantage d’être simpliste, comme ce qu’auraient dû être la plupart des théories scientifiques, me séduit beaucoup.

    Je suis pour ma part en train de lire un livre sur le modèle du vide quantique de Dirac, qui parle beaucoup d’électron comme vous-même. Sauf que les électrons sont tantôt réels, tantôt virtuels (peut-être avez vous un avis sur cela). Je vous avoue que je n’y comprends pas grand chose et pense que je vais l’abandonner, et plutôt aborder votre livre. Quand je pense qu’Einstein, Heisenberg, Rutherdord, Bohr, de Brooglie, Sommerfeld, tous illustres scientifiques unanimement salués et respectés dans le monde entier ont été remis en cause par un seul homme…

    Je vous remercie vraiment de m’avoir ouvert les yeux, à travers le parcours de votre site. Je ne comprends pas l’injustice qui fait que des scientifiques comme vous, pédagogues, novateurs ne soient pas invités dans les grandes universités françaises ou américaines, ou mieux, engagés comme chercheurs au CNRS.
    Non, je ne comprends vraiment pas.
    Je vais continuer mes études avec un regard nouveau et une conception neuve sur ce que j’apprends.

    Bien à vous,

    Pierre Berthot.

    PS : « Il faut avoir étudié beaucoup pour savoir peu et avoir étudié peu pour penser savoir beaucoup » Montesquieu

    • Roger Robert dit :

      Bonjour Pierre Berthot,

      Je vous remercie d’avoir le courage d’exprimer les impressions que vous laissent mes théories.
      Vous n’êtes pas le premier à comprendre que le monde scientifique est parti dans une drôle de dérive intellectuelle, mais, généralement, mes lecteurs m’adressent leurs éloges par des messages privés. Mes théories sont tellement évidentes, qu’ils n’osent pas devancer la position du monde scientifique, alors ils ne les retranscrivent pas en public sur ce blog.
      Voila pourquoi j’apprécie votre courage.
      Dame Nature est simple, les théories qui doivent l’expliquer doivent être simples, mais l’esprit humain ne l’est pas, d’où ces « sciences » qui se sont éloignées de ce qu’elles prétendent vouloir comprendre.

      Je vous souhaite beaucoup de courage, à perdre votre temps à tenter de comprendre le vide quantique de Dirac.
      J’ai renoncé, car avec le MAES, le vide n’est plus vide, mais empli d’électrons libres, jointifs au niveau de leur bulle électronique, milieu qui forme l’éther.
      Cet éther explique le champ de pesanteur et réfute la théorie de la gravitation de Newton (un de plus à rajouter à votre liste).

      Comme je le dis, dans un article, le monde scientifique n’existe plus. L’esprit scientifique est de comprendre les théories, alors qu’aujourd’hui on demande d’apprendre des règles mathématiques, tout comme l’esprit littéraire apprend des règles grammaticales. Il n’y a plus rien à comprendre, il faut appliquer bêtement ces recettes. Le véritable esprit scientifique se trouve frustré, et trop souvent, fuit ce domaine.
      Le monde scientifique qui devrait être la crème des chercheurs, n’est plus constitué de scientifiques, mais de mathématiciens. Et les mathématiques qu’ils utilisent ne sont pas celles qui caractérisent la nature.

      Les scientifiques savent que leurs théories deviennent grotesques, plus personne ne les comprend et eux aussi ne savent plus ce qu’ils « cherchent ». Mais il ne faut rien chambouler, il y a des subventions qu’il faut préserver.
      Voila pourquoi ils ne veulent surtout rien lire et plutôt m’adresser leurs insultes.
      Ce monde m’a fait comprendre de quoi il est fait, et il ne m’intéresse pas. De plus, j’ai encore beaucoup de travail pour achever les 2 prochains volumes.

      Bon courage pour vos études, et partagez cette alternative avec vos collègues. Attention au prof, car avec la médiation scientifique, il occulte tout ce qui en dehors du dogme qu’il prêche.
      Prochainement je publierai une vidéo qui résume une grande partie de mes théories. Elle est très didactique et surprendra ceux qui n’aiment pas lire…

      Bien à vous,

      Roger Robert

  4. Lejeune dit :

    Mr Robert,
    Connaissez vous les travaux de John Searl et sa machine à Electron ?
    Je serais curieux d’avoir votre avis concernant sa théorie.
    Merci pour l’excellent travail que vous avez accompli !
    Jean.

    • Roger Robert dit :

      Bonjour Jean,

      Je ne connaissais pas les travaux de John Searl, que je viens de découvrir sur ce lien : http://www.magnetosynergie.com/Pages-Fr/Precurseurs/FR-Precurseurs-04.htm
      Depuis quelques temps, on me propose beaucoup de théories ou expériences, qui ont été occultés et de ce fait, je les découvre. Si pour la plupart, j’arrive rapidement à me faire une opinion en voyant où le bas blesse, il y en a d’autres qui m’interpellent, et celle-ci en fait partie.

      Dans mon second volume, viendront les chapitres sur l’électromagnétisme, la thermique, la lumière, les ondes, etc…
      Je les ai déjà grandement développé afin de valider le MAES. Pour ce faire, j’ai réinterprété tous les processus qui se déroulent dans nos appareils, du plus simple au plus sophistiqué.
      Par exemple, pour comprendre comment on peut décréter mettre en mouvement des neutrons, j’ai regardé le technologie employée pour constater que rien ne peut affirmer que ce sont des neutrons, bien au contraire, les explications deviennent plus raisonnables et sensées.
      J’ai fait cette démarche pour pratiquement tous les instruments de laboratoire (et très grands laboratoires), et ceux que nous utilisons au quotidien.

      Lors de ces réflexions et devant la logique des explications, de nombreuses idées ont germé. Pour certaines, je sais qu’il faudra qu’elles passent par un prototype, donc quand les finances le permettront…
      Parmi ces idées, je retrouve quelques réflexions du Pr Searl ! Les explications sont autres, mais la technologie se rejoint !!!
      Mais ceci est de la musique d’avenir…
      Sachez que le Néodyme comporte 60 électrons, et que dans le MAES, ses électrons statiques occupent 60 sommets, comme dans un ballon de foot fait d’hexagones et pentagones…

      Merci de m’avoir fait connaitre le Pr Searl. La science est toujours aveugle et passe devant de grandes découvertes ! Pourquoi ???

      Cordialement

  5. Jean dit :

    Je suis ravi de vous avoir fait découvrir un savant qui pourrait ajouter de l’eau au moulin, pour qu’au final, cesse enfin le règne de l’ignorance et du profit.
    Le chemin de la vérité est semée de déceptions, de faux espoirs, et où la solitude est souvent notre seul compagnon. Mais la découverte serait-elle aussi belle si la majorité des scientifiques n’étaient pas aveugles ?
    En tout cas, ce qui me donne des ailes, c’est de savoir que rien n’est impossible dans l’univers.

    Merci.

  6. Jean dit :

    Voilà une vidéo ou on peut voir sir John Searl, un peu gâteux exposer son fameux SEG. Il y a la suite également sur YouTube, ainsi que pas mal d’autres vidéos en rapport avec ses travaux.

    Cordialement.

  7. Jean dit :

    Et pour finir, sans vouloir vous détourner de vos travaux, je me permet de vous soumettre deux vidéos un peu spéciales. Au risque de passer pour un naïf totalement crédule, je voulais avoir votre avis sur ça:
    http://www.dailymotion.com/video/xd0hk3_moteur-energie-libre-6000-tr-min_news
    Et ça:
    http://www.youtube.com/watch?v=QBnZzFoDLUM&feature=youtube_gdata_player

    Le fameux mouvement perpétuel est-il vraiment impossible ?
    Et le magnétisme n’est-elle pas la clef d’une production d’énergie propre et illimitée ?

    Cordialement.

    • Roger Robert dit :

      Bonjour Jean,

      Merci pour ces liens !
      Je sais que j’ai encore beaucoup de pains sur la planche, pour expliquer correctement le fonctionnement du SEG, mais je n’ai que très peu de craintes parce qu’avec le MAES, tout devient visible !
      Un CHAMP, par exemple, n’est plus un concept abstrait que seules les mathématiques peuvent appréhender…

      La seule chose qui me retient, c’est le temps !
      Après une journée de travail à l’extérieur, pour gagner sa pitance quotidienne, il est très difficile de reprendre l’écriture de la suite de mes idées. Contrairement à de nombreux « scientifiques » qui viennent, ici ou ailleurs, critiquer mon travail, je ne suis pas subventionné ou rétribué. Mon seul revenu provient des ventes de mon livre et de travaux occasionnels que je suis contraint d’accepter.
      Mes idées vous plaisent, alors partagez les avec vos amis ! Le nombre ouvrira enfin les yeux de ce « monde scientifique » aveugle et/ou borné.

      Cordialement

    • Roger Robert dit :

      Au fait, j’ai oublié de répondre à vos questions !
      La « vitesse du son » était une barrière infranchissable avec des aéronefs à hélices, la suite a montré le contraire.
      Avec une étude classique des « énergies » liées au mouvement, le mouvement perpétuel est impossible !
      Par contre, si cette étude met en jeu des comportements plus subtils, la réponse n’est plus catégorique, mais pour vraiment valider un tel prototype, il doit être en mesure de fournir une énergie conséquente et mesurable !
      « Comportements plus subtils », signifiant de combiner divers supports comme l’énergie magnétique, entre autres et pour l’exemple.

      La « vitesse de la lumière » est infranchissable, aux dires d’une théorie complètement idiote, la relativité d’Einstein…
      Cette affirmation fera rire nos descendants au même titre que nous rions du mur du son infranchissable !

  8. Jean dit :

    Oui, je comprend votre manque de temps concernant vos recherches après une journée de travail et je compatis.
    J’ai vu récemment quelques vidéos concernant la lévitation quantique dont une assez impressionnante:
    http://www.youtube.com/watch?v=Ws6AAhTw7RA&feature=youtube_gdata_player

    Et je me demandais pourquoi le froid permettait d’annuler la résistance électrique et expulser le chant magnétique. Et est-ce que la théorie de l’apparition des paires liées d’électrons, appelées paires de Cooper est compatible avec votre théorie du MAES ?

    Merci encore pour votre travail.

    • Roger Robert dit :

      Bonjour Jean,

      Cette vidéo est impressionnante, certes, mais elle n’a rien de quantique. Et c’est ce qui m’exaspère avec la physique, c’est qu’elle veut s’approprier ces nouvelles expériences. Si ce n’est pas explicable, c’est quantique, alors que ce n’est pas parce qu’ils sont incapables de comprendre qu’il faille se retrancher derrière ce mot de quantique.

      La première fois que j’avais vu cette vidéo, ou une similaire, j’avais regardé si avec le MAES, les explications étaient présentes. Et oui, elles le sont, car à très basses températures, le Faisceau magnétique prime vu que le Faisceau thermique et fortement amoindri.
      La propagation du magnétisme au sein de la matière ne se fait pas uniquement au travers des électrons des atomes, mais également avec les nombreux électrons « libres » mais emprisonnés par les atomes. Dans ces conditions de température, ils sont moins mobiles pour orienter leur Faisceau magnétique dans le sens induit par un aimant extérieur. Il y a donc des Faisceaux orientés dans le sens de la force d’attirance et d’autres dans le sens de la force répulsive. Cet ensemble de forces s’équilibre dans une situation et la conserve, surtout qu’à cette température un autre phénomène s’applique au Faisceau thermique (phénomène dont je conserve sa découverte dans le second tome !)

      Le MAES explique les observations en conservant cette géométrie de l’atome et des liens par Faisceau magnétique ou par mise en commun d’électron. La supraconductivité à basse température n’a plus besoin d’artifices tels que les paires de Cooper, l’électron du MAES n’est pas doté d’une charge électrique, alors la résistance électrique d’un conducteur est fonction de la facilité des électrons à véhiculer les Rayons électriques, SURTOUT si les Faisceaux magnétiques n’en consomment pas !

      Ce n’est pas parce qu’un physicien a établi une hypothèse autour d’une observation, et que cette hypothèse lui valut le prix Nobel de physique, que cette hypothèse soit impérativement la vérité. Elle n’est qu’une interprétation en fonction des hypothèses de base, et en l’occurrence, le modèle atomique.

      Cordialement

    • Roger Robert dit :

      Dernier petit complément sur cette supraconductivité à basses températures !
      Je n’ai encore jamais trouvé un compte-rendu de telles expériences, précisant si la luminosité influençait la résistance du supraconducteur !
      Selon mes réflexions en la matière, je présume que la luminosité ambiante favorise le flux des Rayons électriques. En d’autres termes, dans l’obscurité, la résistance est sensiblement plus grande, lors de telles expériences !
      Voilà un sujet d’expérience pour voir si mes théories sont capables de prédire des observations futures !

  9. Jean dit :

    Je serais curieux de voir les résultats !
    Je pensais, au sujet de vos travaux, qu’il faudrait que vous ayez un article dans « Science » ou « Nature », pour avoir un impact auprès d’une plus large communauté scientifique. Vous avez essayé de contacter des scientifiques étranger ? Ils seraient peut-être moins bornés…

    • Roger Robert dit :

      Bonjour Jean,

      Les revues scientifiques comme « Science » ou « Nature » publient des nouveautés qui se résument à quelques pages, question de publication, or l’ensemble de mon travail est difficilement condensable ! De plus, il y a un comité de lecture qui n’est rien d’autre qu’un groupe de physiciens, pour évaluer le MAES, qui réagirait comme tout bon physicien qui a peur pour ses subventions, il refuserait de le lire.
      Pourquoi ces revues ne publient plus rien au sujet de la « fusion froide », parce qu’ils refusent de lire quoi que ce soit, parce que ce n’est pas en relation avec le modèle standard (principe élémentaire pour une pensée unique !).

      Pour contacter des scientifiques non francophones, donc moins bornés, il faudrait que je traduise mon livre mais je n’en ai pas les moyens.
      J’ai constaté que des anglophones et germanophones sont beaucoup plus curieux et malgré le frein de la langue, ils font l’effort de découvrir le contenu.

      Les médias pourrait être un vecteur pour diffuser des idées nouvelles, mais les « journalistes scientifiques », ne font ni du journalisme ni de la science, ils retranscrivent simplement la « pensée unique » que détiennent les physiciens et leurs émissaires.

1 2 3 4

Laisser un commentaire

 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...