Forum

Cette page est là pour toutes vos remarques et questions sur les différents articles.

Ceci permet de concentrer, en un lieu, toutes ces discussions qui traitent des différents sujets abordés dans le livre « Les Sciences revisitées ».

Des onglets supplémentaires sont et seront, selon la demande, installés afin de circonscrire les débats. 

54 Réponses à “Forum”

1 2 3 4
  1. c.isme le casse noix dit :

    Merci pour vos réponses. Sinon « Par conséquent, l’état “plasma” n’a aucune signification… » Selon les critères de notre théorie sur l’électron oui puisqu’il n’est qu’un détail qui constitue la matière comme la lune constitue un élément de la vie sur terre (une image ce n’est qu’une image) je vois aussi l’électron comme un messager très important comme par exemple dans les réseaux neuronaux ou nerveux du vivant. L’état de la matière ne serait s’en passer comme les plasma ne seraient se passer de l’éther. Si on y regarde de près les états de la matière soulignent que la matière elle même n’a qu’un seul état c’est celui de pourvoir en changer suivent l’information qu’elle reçoit à chaque instant. Sinon je reste persuadé que la pensée peut influencer l’état de la matière et que tout n’est pas à jeter dans la physique quantique qui cacherait presque ce qu’est la vraie métaphysique.

    http://contre-la-pensee-unique.org/blog/2009/08/21/jean-pierre-girard-telekinesie/

    La France a réalisée des expériences tout à fait extraordinaire sur le sujet. On peut se demander si l’éther n’a pas d’autres fonction et ne supporterait pas aussi des forces de cohérence pour que la réalité et donc la matérialisation de la matière soit stable voir peut être pou qu’elle (la matière) soit instable et donc « poreuse » à toute pensée. J’espère que ce commentaire ne sera pas vu par l’informatique comme un spam.

  2. Roger Robert dit :

    @ C.isme Le Casse Noix,
    Votre réponse me laisse coi !
    Toute ma démarche pour comprendre la matière passe par le Modèle de l’Atome à Électrons Statiques MAES. Dans ce modèle, l’électron est une particule physique et réelle, qui véhicule les Rayons électriques et lumineux. Par conséquent, la matière est, à mon avis, une entité physique et réelle, qui peut prendre les états solide, liquide et gazeux. Ceci veut dire, contrairement à la quantique, qu’elle n’est pas une simple interprétation mentale de ce que l’on imagine.
    Cette vision très matérialiste définie l’éther comme un ensemble d’électrons libres maintenus à distance les uns des autres par leur bulles électroniques. Ces bulles électroniques sont engendrées par le Faisceau thermique et le tournoiement de l’électron, lequel engendre des vibrations.

    Ce modèle atomique est un concept qui permet de se rapprocher davantage de toutes nos expériences à caractère scientifique, donc reproductibles par quiconque. Malgré cela, il reste un concept qui ne permet pas de répondre aux interrogations que la connaissance scientifique actuelle ne comprend pas.
    Les expériences de Jean-Pierre Girard ou d’autres, ne trouvent toujours pas d’explications avec ce nouveau modèle, mais en comprenant l’importance des Rayons électriques et lumineux, et également les vibrations de la matière, le champ de réflexion est ouvert à des cogitations qui feront éclore quelque chose de compréhensible et hors toute réflexion spirituelle.
    Les vibrations de la matière sont actuellement observables avec des appareillages tels les spectrographes, mais nous n’avons jamais fait le lien avec nos perceptions sensorielles et cet oubli sera réparé par un très gros chapitre de mon second ouvrage (un article sur l’homéopathie viendra prochainement expliquer le sens de cet oubli).

  3. c.isme le casse noix dit :

    « Votre réponse me laisse coi ! » Je sais, rien de surprenant.

    « Les expériences de Jean-Pierre Girard ou d’autres, ne trouvent toujours pas d’explications avec ce nouveau modèle, mais en comprenant l’importance des Rayons électriques et lumineux, et également les vibrations de la matière, le champ de réflexion est ouvert à des cogitations qui feront éclore quelque chose de compréhensible—- et hors toute réflexion spirituelle.—– »

    Là pour le coup c’est une pensée philosophique qui tant à faire passé toute réflexion spirituelle incompréhensible, mais ce n’est pas de notre ressort cette question, à la lumière du paradigme occidentale qui est troublé par sa propre histoire des sciences et culturel. Je ne cherche pas à tuer la science par cette rhétorique, qui met personnel, soyez rassurer. Je n’en est pas le pouvoir d’ailleurs même si je le voulais ce qui n’est pas le cas.

    « Les vibrations de la matière sont actuellement observables avec des appareillages tels les spectrographes,  »

    Je suis tombé un jour sur des documents faisant référence aux éléments ORMUS et cela m’a fait comprendre qu’il est aussi possible que les spectrographes ne sont peut être pas suffisant pour observer tout « type de matière » (sans parler de matière noire je ne tiens pas à faire le jeu de certains physiciens comme vous précédemment à faire le jeu de spiritualiste mal intentionnés).

    L’auteur de science-fiction Arthur C. Clarke a formulé les trois lois suivantes :

    1. « Quand un savant distingué mais vieillissant estime que quelque chose est possible, il a presque certainement raison, mais lorsqu’il déclare que quelque chose est impossible, il a très probablement tort. »
    2. « La seule façon de découvrir les limites du possible, c’est de s’aventurer un peu au-delà, dans l’impossible. »
    3. « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. »

    Ces « lois » sont intéressantes je les met ici juste pour me découvrir un peu.
    Sur l’homéopathie j’espère que vous ferez référence aux travaux de Benveniste car il a donné la fin de sa vie pour.
    http://goenaka.over-blog.com/article-6608164.html

    Quand on se bat contre la doxa scientiste (ce que beaucoup de gens font à leur échelle distincte ) on fini (avec logique) par comprendre que cela est aussi un combat spirituel.La vie en société est une grande expérience scientifique, bref nous sommes tous des cobayes. J’apprécie les personnes comme vous qui essaye d’avoir « la synthèse infuse » comme nous le conseil le Dr Gernez. J’espère que je m’offrirais vos bouquins un jour. D’ailleurs est ce que vous publiez à compte d’auteur ?

    Je tiens aussi à vous remercier votre humour pour le sondage du site;

    * J’aime !
    * A méditer !
    * C’est un scandale ! (très réussi.)

  4. Roger Robert dit :

    @ C.isme Le Casse Noix,
    Étant donné notre conversation sous l’article consacré à la fossilisation, je parle juste de l’homéopathie.
    Je viens de découvrir que l’homéopathie française est sabotée.
    Cela ne m’étonne guère, depuis Pétain et l’hégémonie de la pharmacie chimique tout est mis en œuvre pour perdre à jamais un savoir ancestrale lié aux plantes et aux bienfaits de la nature.

    Je sais que mon article ne sera pas apprécié par ceux qui détiennent la raison (financière). Mais au niveau des critiques, j’ai déjà tout entendu et s’ils veulent démontrer mes erreurs, qu’ils se réfèrent à mon dernier article. Comment récuser les Sciences revisitées ?

  5. yvan GODIN dit :

    Je n’ai pas lu votre livre et je découvre votre site, en tant que simple amateur, je vais regarder de plus près.

    Mais avez vous lu les théories de M. Gabriel La Frenière ?

    et la théorie des ondes stationnaires de M. Yuri Ivanov ?

    si oui qu’en pensez vous ?

    problème avec le captcha sur Chrome et Firefox/Linux

    • Roger Robert dit :

      Bonjour Yvan,
      Oui, j’ai découvert les théories de Gabriel La Frenière, au cours de mon travail lorsque je cherchais les antériorités à mes découvertes.
      Comme lui, pour expliquer l’immobilisme des électrons, j’étais parti sur un phénomène d’ondes, mais très rapidement je me suis aperçu des limites de ce concept.
      L’étude de la lumière, de l’électricité et par la suite de la thermique, me démontrait que l’électron est une particule physique et réelle qui véhicule des Rayons lumineux et électriques.
      C’est en étudiant les ondes acoustiques que j’ai découvert Monsieur La Frenière. La lecture de ses théories m’a passionné, car sur son site, elles sont très bien illustrées et animées. Par contre, nos visions divergent radicalement, parce que s’il a réussi à s’affranchir de nombreux acquis, il n’a pas poussé sa réflexion suffisamment loin. Il s’est enfermé dans la physique des particules, ce qui ne pouvait plus lui montrer les limites de son électron.
      J’ai beaucoup de respect pour son travail, mais vous le constaterez à la lecture de mon livre, dont je vous remercie de votre commande, les sciences sont encore plus simples lorsqu’elles sont revisitées.

      Je ne connais pas la théorie des ondes stationnaires de Yuri Ivanov, mais ayant déjà grandement étudié ce chapitre qui viendra dans un second tome, je pense que nous ne sommes pas exactement sur la même ligne. A l’occasion je ferai quelques recherches sur cette théorie.

      Depuis la modification de la plate-forme d’Unblog, il y a quelques problèmes avec les commentaires, et si le captcha ne s’affiche pas, le commentaire est tout de même enregistré et je dois le valider.
      Bien à vous

  6. Per-Kouk dit :

    Suite à notre discussion dans un fil différent, je t’avais parlé de Grabovoi (surtout connu pour ses dons, et malheureusement peu pour ses travaux mathématiques). En regardant à nouveaux une vidéo je suis tombé sur une formule pour le « principe essentiel de l’obtention d’énergie », expliqué par quelqu’un d’autre (pas Grabovoi lui-même) :

    E = énergie ; V = volume ; S = vitesse de perception du volume

    E = VS

    Après cette même personne nous parle d’Einstein et de son E=mc*2 (que tu aimes tant) puis il enchaine sur un :

    E=VS
    E=mc*2
    mc*2=VS
    m=VS/C*2

    PS: *2 = au carré

    Qu’en pensez-vous ?

    • Roger Robert dit :

      J’ai cherché, en vain, où tu as trouvé cette formule, mais de toute évidence elle n’a aucun sens scientifique !
      Elle ne respecte pas la base essentielle des relations mathématiques appliquées en physique, elle est incohérente au niveau des unités.
      Dans un cas : E = V S soit l’énergie possède une unité [m^3].[m/s] = [m^4/s]
      Dans le second cas : E = m c^2 d’où l’énergie possède une unité [kg].[m^2/s^2] = [kg.m^2/s^2]

      Ces deux relations sont totalement différentes, il est donc impossible d’écrire l’égalité !
      Peux-tu m’envoyer le lien où tu as trouvé ce résultat ?

  7. Per-Kouk dit :

    Bonjour. Voici un site où on peut voir pas mal de choses concernant Grabovoï :

    http://www.sante-info-russie.com/video.htm

    J’ai vu cette formule dans la partie 2 de « L’univers préservé de Grabovoï », mais mieux vaut toutes les regarder pour se faire une opinion, ou mieux acheter son livre

    • Roger Robert dit :

      Oulala ! Que c’est dur, pour moi, d’entendre de tels propos !
      Mettre Dieu au centre de ses réflexions, démontre que nous sommes à mille lieux de nous comprendre.
      Il a certainement un don, mais pas celui des maths.
      Désolé, mais ma vision des Sciences s’explique sans émettre l’hypothèse d’une entité suprême !

  8. Per-Kouk dit :

    Je pensais à autre chose, je ne sais pas si vous connaissez l’Ormus…. la science officielle s’en contre-fout vu qu’elle ne peut pas prouver son existence, mais peut-être qu’avec le modèle MAES ce que l’on ne pouvait expliquer prendrait un sens.

    • Roger Robert dit :

      En cherchant ce qu’est Ormus, je trouve : l’Ormus connecte l’esprit avec la matière !
      Sujet qui ne m’intéresse pas plus pour des raisons déjà évoquées.
      Je préfère rester dans les sciences matérialistes, car il y a déjà beaucoup à faire. Après on verra !

  9. Per-Kouk dit :

    C’est dommage car finalement, pour raison dogmatique également, vous aussi lui traitez le même sort que vos détracteurs font à votre livre : vous ne le lirez pas parce qu’il va à l’encontre de l’univers que vous vous êtes définis comme étant possible. Un seul mot vous a choqué (Dieu) et vous laissez tomber, tout comme vos détracteur font avec vous lorsque vous réfutez Einstein & co.

    Vous devez surement vous tromper à mon sujet, je n’ai jamais été un fervent croyant, voire même pas croyant du tout, pas baptisé en tout cas. Enfin les religions c’est pas trop mon truc, et pourtant je ne suis tout de même ouvert à la possibilité de Dieu (ou de tout autre nom qui voudrait dire la même chose : la Source, etc…)

    Pour ce qui est de l’Ormus, tout comme l’homéopathie j’en prends et les effets sont très intenses, mais bon… pas besoin d’en discuter vu que ce n’est pas possible scientifiquement…

    Ps ce n’est pas parce que l’explication qui en est donné parle d’esprit que c’est la bonne explication, essayez d’abord de savoir ce qu’est réellement l’Ormus, des tests ont été fait, et voyez si c’est cohérent avec le MAES plutôt que de le jeter parce que certaines personnes ont émis l’idée de spiritualité le concernant.

    Je trouve assez étrange votre réaction, au vu de votre combat contre les « orthodoxes » de la science pour qui vous êtes tout aussi illuminé que peut l’être Grabovoi à vos yeux…

    • Roger Robert dit :

      Vous avez constaté mon agacement et il y a de quoi.
      Vous venez avec une relation mathématique qui démontre une certaine méconnaissance élémentaire de Grabovoi dans la démarche pour quantifier une grandeur physique.
      Qu’il ait des pouvoirs particuliers qui lui permettent de prédire des phénomènes ou de guérir, je veux bien l’admettre, car je sais que je n’ai pas la réponse à ce qui se greffe autour d’une molécule ou d’une cellule lorsque la vie apparait. Je vous ai déjà fait part de mes remarques sur ce sujet.
      Par contre, il devient difficile d’entendre les « explications » qui sont articulées. Parler de mondes parallèles ou de Dieu, ne sont que des interprétations qui deviennent dogmatiques.

      La science commence toujours par l’observation. Cette observation doit être décrite objectivement, et les phénomènes qui se sont déroulés sont interprétés en fonction des hypothèses admises. Lorsque ces hypothèses ne permettent plus la formulation d’explications, c’est que nous arrivons à la limite de notre connaissance scientifique. Ce qui est le cas avec les Ormus.

      Comme vous, je pense que le MAES peut apporter sa contribution à comprendre certaines particularités de ces substances. Mais je n’ai pas réponse à tout, surtout que les observations sont toujours agrémentées d’interprétations de toutes sortes, allant des effets à distance par la pensée à des comportements inintelligibles de la quantique.

      Même les observations sont fourvoyées par l’interprétation donnée à l’instrumentation.
      Par exemple la spectroscopie donne des renseignements qui sont attribués à certaines caractéristiques de la matière, lesquelles sont validées par des relations dans lesquelles apparaissent des constantes spécifiques à chaque produit analysé. L’observation valide ainsi ce que nous désirons voir, selon la réaction effectuée.
      Malheureusement, de temps à autres, les analyses spectrales montrent des incohérences. C’est certainement ce qui se présente avec les Ormus et « la fusion froide »…

      Mais tout ceci est une remise en cause profonde de la chimie et je ne peux pas l’entreprendre seul. C’est aux chimistes de tenter de voir, si en appliquant le MAES, les explications ne seraient pas différentes ainsi que les conclusions.
      Si j’ai déjà des arguments valables pour démontrer de grosses incohérences en chimie, je ne les ai pas encore tous. Ils viendront plus tard dans un prochain volume, car je n’ai pas poussé mes réflexions aux limites de ce que je peux découvrir.

      Actuellement je préfère discuter autour des sujets évoqués dans ce premier volume, ou également les compléter.
      Ma démarche n’est pas dogmatique, comme vous le dites, car je ne demande jamais de croire en quelque chose d’incompréhensible, mais de comparer un modèle atomique avec un autre et ses conséquences dans notre vision des sciences.

  10. Per-Kouk dit :

    Je vois bien ce que vous voulez dire mais ce que je garde au final, et peu importe ce que vous direz de plus pour vous justifier, c’est que VOUS NE LIREZ PAS SON LIVRE (vous vous fierez à ce que moi ou quelqu’un d’autre vous en a dit, sans être sûr que nous l’ayons lu nous-même, Grabovoi a un don qu’il explique par les mathématiques et qu’il met déjà en application (chimie, médecine, etc), il a travaillé avec l’agence spatiale russe, mais vous n’avez pas l’air de l’avoir compris, c’est pas juste un hurluberlu), tout comme vous ne chercherez pas vraiment à savoir ce qu’est l’Ormus véritablement, et c’est bien dommage pour vous.

    Donc, comme je vous l’ai dit à mon tout premier message, si VOUS NE VOULEZ PAS LIRE SON LIVRE je ne vais pas me casser le cul à débattre de rien. De mon côté, je lirai le votre et le sien pour me faire une idée.

    je vous cite : « La science devrait favoriser la découverte, laisser libre cours à la réflexion, encourager l’évasion vers des mondes inconnus, mais au lieu de cela, elle s’est enfermée dans un carcan, comme si des conquérants passaient leur temps à construire une épaisse muraille »

    Je ne crois pas vous avoir demandé de croire en quoi que ce soit, je voulais votre avis de scientifique théoriquement non borné (donc qui lit les bouquins « interdits ») sur un autre scientifique controversé et je m’aperçois que vous avez la même démarche que vos détracteurs, vous ergotez et ergoterez aussi longtemps que j’insisterai là-dessus SANS JAMAIS LIRE LE LIVRE en question.

    Je vous croyais curieux, je vous vois dorénavant plus comme un contestataire de l’ordre établi, de la science officielle, mais pas beaucoup plus ouvert pour autant.

    Sur ce, je ne laisserai plus de message ici, je ne pense pas qu’on y gagnera quoi que ce soit, parti comme ça…

    PS : Refuser toute explication parce qu’elle n’entre pas dans votre champs de connaissance, sans même prendre le temps de lire les explications données, relève déjà d’un dogmatisme (vous seriez à la place des orthodoxes de la science que vous auriez la même démarche qu’eux envers vous avec ceux avec qui vous n’êtes pas d’accord : jugement sans lecture des preuves)

    Bonne continuation en tout cas, sans animosité aucune.

    • Roger Robert dit :

      Je ne comprend pas votre réaction. Je vous ai fait comprendre que je ne suis pas borné, je suis ouvert à tous ces phénomènes que la science ne sait pas expliquer et qu’elle rejette.
      Je suis curieux et lis volontiers tous ce qui n’est pas forcément en rapport avec mes convictions, bien au contraire, je les lis pour voir les arguments et en tirer mes propres conclusions.

      MAIS il y a un temps pour tout. Je ne peux pas me disperser, en essayant de défendre des idées pour lesquelles je n’ai pas encore une réponse ferme et argumentée.
      Je reçois de nombreuses demandes comme les vôtres en dehors de ce blog, et je prends toujours le temps de m’informer avant d’y répondre. Mais tout cela me demande un investissement en temps et en énergie non négligeable.

      J’ai lu des PDF sur les Ormus, car il n’y a pas uniquement celui issu de l’eau de mer. Mais je suis obligé de mettre ces éléments, qui prennent en défaut notre connaissance de la chimie, en attente. Ils m’intéressent car ils seront des supports à ma réflexion.

      Je n’ai encore que peu de crédibilité dans le monde scientifique, alors que mes idées sont fondées et que je peux les défendre sans problème, pour autant que les contradicteurs fassent l’effort de les lire.
      Comprenez bien que ce combat passe avant les autres !

1 2 3 4

Laisser un commentaire

 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...