Interview sur Radio Libre Expression

Posté par Roger Robert le 10 avril 2012

Interview sur Radio Libre Expression dans Roger Robert David-French  David French de Radio Libre Expression m’a accordé l’interview audible avec le lecteur suivant :

 


 

Publié dans Roger Robert, Sciences revisitees | Pas de Commentaire »

Les intégristes de la physique quantique.

Posté par Roger Robert le 2 avril 2012

Depuis la sortie de ma vidéo, qui avait pour but de faire comprendre aux fainéants de la lecture, que mes idées tiennent la route, les attaques redoublent.
Les fainéants de la lecture sont également des fainéants du visionnage, parce que ce que j’y évoque n’est pas conforme aux saintes écritures de la physique dite « moderne ».

Comment osez-vous prétendre démontrer que je sois dans le faux, alors que vous n’écoutez que ce que vous racontez ?

Aucun domaine intellectuel n’oserait juger des propos contradictoires sans les connaître, ce serait de la malhonnêteté. Bien au contraire, ils les utilisent pour démontrer leur validité ou non !
Certes la politique peut utiliser des arguments fallacieux pour dénigrer des idées, mais là, c’est le domaine de la politique !

Les intégristes de la physique quantique. dans Action acceleration Quantique1

Or, le domaine scientifique devrait posséder des outils plus honnêtes parce que vérifiables aisément.
Mais la physique possède la vérité. Du moins, les sciences physiques, au pluriel car, que ce soit la physique des particules, la physique quantique relativiste ou non, les vérités sont multiples. Et les confrontations d’experts tournent au pugilat dans lequel personne ne sort gagnant et surtout pas la science.
Ces débats restent stériles parce qu’aucun n’essaye de comprendre où sont ses propres erreurs !
Mais vous êtes tous dans l’erreur la plus totale !
A avoir supprimé la compréhension, au détriment du seul résultat mathématique, vous ne voyez plus que vos équations ne sont que des boucles dans lesquelles vous tournez en rond.

Vous mesurez une grandeur sur la base d’une observation et entrez cette grandeur dans une formule magique qui sert à prédire l’observation de départ. Vous validez ainsi votre formule qui devient votre « théorie ». Mais vous ne prenez plus le recul pour constater que vous tournez en rond.

Dans cette escalade à bidouiller des relations, que vous ne maîtrisez plus, vous obtenez un résultat stupéfiant : Notre Univers serait issu d’un concours de circonstance miraculeux, qui ne peut être que l’œuvre d’une divinité…
Or, si le résultat de vos bidouillages est égal à 1,000… avec un très grand nombre de décimales après la virgule avant de trouver un nouveau chiffre, c’est parce que vous divisez une grandeur par elle-même et vous ne le voyez plus. Vous ne distinguez plus rien parce que les noms des grandeurs ont évolué au gré des tripatouillages incompris.

Pour vous démontrer comment il est facile de se tromper, je ne prends pas un exemple sorti de l’escalade de vos élucubrations incompréhensibles et invérifiables du monde de l’invisible, mais un plus simple du monde macroscopique : l’accélération.

Un accéléromètre ne mesure pas une accélération, mais réagit à une force inertielle, laquelle est interprétée, selon la seconde loi de Newton, pour en déduire une accélération.
Puis, pour valider que la force est proportionnelle à l’accélération, comme prédit par la seconde loi, nous utilisons cette « accélération » pour calculer cette force d’inertie.
Encore une fois, cet exemple montre que nous tournons en rond.

Or, l’accélération n’est pas la grandeur qui influence la force d’inertie pare qu’elle agit sur la vitesse en fonction du temps tandis que la force d’inertie requiert une grandeur qui est fonction du déplacement, donc une grandeur spatiale.

Mes démonstrations sont accessibles librement et sont d’un niveau Bac-1. Elles ne sont pas du style de vos divagations intellectuelles, elles sont simples et logiques. Il faut uniquement les LIRE pour les comprendre.
Et si vous pensez qu’elles sont fausses, démontrez le, mais avant d’entrer dans ce combat, lisez la totalité parce que les preuves sont de mon côté et elles apparaissent noir sur blanc.

Vos insultes et votre dénigrement sont à la hauteur de VOTRE science, nuls !

Cessez de revendiquer les grandes inventions, les grands progrès technologiques, vous n’y êtes pour rien…

La physique moderne est la honte de la pensée intellectuelle scientifique et le XXe siècle ne sera pas lumineux, mais le BIG-PLOUF de la science. Ces sciences ont atteint les abîmes de l’intelligence.

Roger Robert

 

Publié dans Action acceleration, Dans le livre, Drôle de science, Roger Robert, Sciences revisitees | 17 Commentaires »

Les Sciences revisitées en vidéo

Posté par Roger Robert le 28 mars 2012

Après un petit rappel sur le fonctionnement de la science, c’est-à-dire de confronter des hypothèses face à l’observation, face à l’expérimentation, le modèle atomique actuel est soumis à un questionnement qui démontre ses limites, voire ses incohérences.

Le Modèle de l’Atome à Électrons Statiques montre toute sa logique. Les états de la matière deviennent une évidence, et l’éther trouve enfin sa consistance et son rôle dans notre Univers. En effet, il génère la pesanteur, ce qui réfute l’hypothèse d’une force d’attraction entre les masses, donc la pesanteur démontre l’erreur de notre réflexion avec la gravitation de Newton.

Malgré sa longueur d’une heure et demi, cette vidéo est une synthèse des 480 pages de ce premier volume, avec quelques explications qui viendront dans les prochains. Les explications ne sont pas aussi complètes que dans le livre, mais cette vidéo permet de constater que mes remises en cause ne sont pas dénuées de bon sens, bien au contraire, tout est question de logique scientifique.

Image de prévisualisation YouTube

Complément du 02 mars 2012 :
Pour celles et ceux qui ont oublié ce qu’est actuellement l’interaction électrique, la force électrique entre les charges, je reporte la loi de Coulomb en électrostatique comme ceci :

Les Sciences revisitées en vidéo dans Big bang Coulomb

En d’autres termes, ceci veut dire que si le proton agit à très grande distance sur l’électron, les électrons agissent entre eux sur cette très grande distance. Voilà pourquoi ces électrons ne peuvent pas se croiser, ni-même se rapprocher les uns des autres.

Publié dans Big bang, Dans le livre, Drôle de science, Einstein, Expansion terrestre, Fossilisation, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Newton, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 4 Commentaires »

Interview dans « Science et Inexpliqué ».

Posté par Roger Robert le 1 mars 2012

Le journal « Science et Inexpliqué » m’a accordé une interview. Son rédacteur en chef, Nicolas Montigiani, a réussi à résumer ce très long entretien d’une façon assez agréable à la lecture.

Interview dans

L’accroche :  » SCIENCE – La gravitation de Newton est fausse ! » donne le ton.
Même si les 4 pages ne sont pas suffisantes pour tout résumer, elles le sont toutefois pour comprendre ma démarche intellectuelle qui m’a permis d’en arriver à démontrer l’erreur de Newton. Lire la suite… »

Publié dans Newton, Roger Robert, Sciences revisitees | 9 Commentaires »

Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ?

Posté par Roger Robert le 15 février 2012

« Chemtrail » est le nom donné aux traînées  que laissent les avions dans le ciel. C’est la contraction des termes anglais « chemical » et « trail », donc des traînées d’origine chimique.

Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ? dans Modele de l'Atome Chemtrails

Nombreuses sont les personnes qui dénoncent les agissements de la Géo-ingénierie. En effet, cette discipline, assez récente, a pour but de disséminer dans l’atmosphère ou dans les océans, et à très GRANDE échelle, toutes sortes de cochonneries pour en mesurer les effets sur le climat, et accessoirement sur les êtres vivants.
C’est ainsi que les géo-ingénieurs (apprentis chimistes en herbe) ont procédé à différentes expériences dont une, par exemple, consistait à disséminer de tout petits confettis d’aluminium et de constater son incidence sur le rayonnement solaire mesuré au niveau du sol. Bien évidemment ces confettis miniatures ne sont pas restés sagement là où ils les avaient répandus, mais ils sont retombés polluant les sols à l’aluminium.
Des analyses montrent des sols, voire des glaciers situés en altitude, pollués par des métaux lourds qui ne peuvent venir que d’un épandage dans l’atmosphère.

L’inquiétude que soulève cette vision d’un ciel de plus en plus rayé ne semble pas ébranler les gouvernements. Personne n’est au courant de ce qui se passe. Aucun de leurs représentants n’est capable de prendre le dossier à bras le corps et Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Modele de l'Atome, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees | 30 Commentaires »

Les galaxies sont-elles en accord avec la loi de la gravitation ?

Posté par Roger Robert le 4 janvier 2012

La théorie de la gravitation de Sir Isaac Newton et même celle revue et « corrigée » par Albert Einstein, sont universelles. C’est-à-dire qu’elles devraient être vérifiées quel que soit le lieu de notre Univers. Or, des observations du cosmos semblent démontrer le contraire !

En effet, les étoiles éloignées du centre de leur galaxie ne se déplacent pas selon les prédictions de cette fameuse loi. Alors pour que la gravitation ne s’échoue pas lamentablement sur les écueils de ces observations, il a été émis l’hypothèse qu’il y aurait quelque chose d’invisible à l’œil humain, mais, entré dans les relations mathématiques, ce quelque chose compenserait les effets manquants. Ce quelque chose est « la matière noire » .

En conclusion, bien que RIEN ne permette encore d’expliquer l’hypothétique force d’attraction gravitationnelle de Newton qui s’exercerait entre les masses (ni le graviton ni les ondes gravitationnelles), on balance des artifices, qui heurtent la pensée humaine, afin de préserver un « savoir » qu’il ne faut surtout plus toucher car intervenant partout dans les sciences.

Oui, la gravitation est une notion fondamentale et est présente dans toutes les réflexions scientifiques, donc dans toutes les théories. Alors, toucher les fondations ferait basculer le château de carte de notre connaissance dans une certaine forme d’ignorance, avec des conséquences inconnues sur les « recherches » en cours, et là, c’est encore plus grave car cela devient une histoire de gros sous ou tout simplement de subventions.

Pour ne pas émettre des doutes sur la compétence de nos scientifiques (on me le reproche trop souvent), nous allons contrôler si les galaxies fonctionnent avec la gravitation.

Une galaxie se comporterait comme notre système solaire. Dans un cas, c’est un cortège d’étoiles tandis que dans l’autre cas, c’est un cortège de planètes qui gravite autour d’un objet central. Alors regardons l’équilibre du système solaire.

Avant cela, rappelons qu’un objet est en équilibre orbital autour de notre planète, si, en fonction de son éloignement, il est animé d’une vitesse orbitale respectant la relation :

Les galaxies sont-elles en accord avec la loi de la gravitation ? dans Dans le livre galax-1

que les astrophysiciens écrivent : Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Drôle de science, Einstein, Lois de Kepler, Mecanique celeste, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees | 33 Commentaires »

Comment la science impose-t-elle sa pensée unique ?

Posté par Roger Robert le 13 décembre 2011

La science m’écœure chaque jour davantage ! Non pas la Science, à proprement parler, mais ses représentants, ceux qui disent l’aimer et la comprendre.

Comment la science impose-t-elle sa pensée unique ? dans Philosophie Mouton

Ces « scientifiques » de pacotille qui prétendent débattre autour de mes idées, alors que leurs seules intentions sont de m’inviter à rejoindre illico le dogme de la pensée scientifique unique.
Qu’ils soient enseignants, qu’ils soient étudiants, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur du système, le problème récurrent est qu’ils ne comprennent pas qu’ils sont intellectuellement manipulés. Ils sont conditionnés tels de pauvres moutons et sont incapables de s’en rendre compte.
Ils n’ont pas encore compris que pour se prononcer sur les avantages et les inconvénients d’un concept par rapport à un autre, il faut connaître les deux !
Lorsque ces discussions se déroulent par des suites de commentaires écrits, la seule méthode pour savoir ce que propose une alternative encore inconnue est de la lire.

J’ai cherché, en dehors de ce système, si d’autres esprits osaient douter de la démarche scientifique et de ses conclusions et je suis tombé dans le piège de la pensée unique. En effet, doutant des théories actuelles, j’estimais être sceptique, incrédule.
Et c’est là que le piège se referme, le monde scientifique a dévoyé les expressions qui pourraient caractériser un esprit critique.

Le scepticisme est selon la définition du dictionnaire :

 l’état d’esprit d’une personne qui refuse son adhésion à des croyances ou à des affirmations généralement admises.

Or, pour le monde scientifique, le sceptique n’est pas celui qui doute des théories généralement admises par l’ensemble de la communauté, mais celui qui doute de ceux qui doutent. Le sceptique est donc le fervent défenseur des idées généralement admises et il s’y emploie avec l’immense palette des outils mis à sa disposition pour dénigrer et rabaisser les réfractaires.

Dans le même ordre d’idée, l’esprit critique, selon la définition du scientifique, est donné à celui qui sait reconnaître ceux qui ont un esprit trop critique envers la seule et unique pensée que chacun doit avoir. L’esprit critique est donc conformiste et surtout pas révolté, car la seule vérité est celle qui est enseignée.
Vous comprenez qu’avec des expressions perverties de la sorte, Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Philosophie, Roger Robert, Sciences revisitees | 9 Commentaires »

Le réchauffement climatique revisité !

Posté par Roger Robert le 19 novembre 2011

Une fois de plus, j’apporte un regard nouveau dans les sciences et cette fois-ci je m’attèle à cette théorie un peu controversée qu’est le réchauffement climatique.
A une époque tout s’expliquait autour du trou d’ozone, puis celui-ci est tombé un peu en désuétude pour laisser la place à l’effet de serre que personne ne peut ignorer tant on nous en rebat les oreilles quotidiennement !

Le réchauffement climatique revisité ! dans Expansion terrestre effetdeserre

La couche d’ozone
Je ne vais pas développer considérablement cette particularité, car les observations de l’atmosphère terrestre ne semblent pas respecter des comportements logiques. En effet, ces observations diffèrent grandement de celles effectuées en laboratoire.

Pour expliquer cela, prenons le cas de l’ozone :
L’ozone est un gaz qui comporte 3 atomes d’oxygène, trioxygène O3.
Le gaz oxygène n’en comporte que 2, dioxygène O2.
L’ozone est un gaz lourd. Dans les villes il est émis par les véhicules à moteur et stagne au niveau du sol. Bizarrement, et en parfait désaccord avec le principe de décantation, qui veut que les fluides se répartissent en couches avec la plus dense sous les autres, l’ozone grimpe en un lieu où il n’a rien à y faire et forme une couche avec des trous aux pôles. De ce fait, nous en concluons qu’il y a le bon ozone qui nous protège des rayonnements ultraviolets et le mauvais ozone qui pollue l’air.

Avec cet exemple, vous comprenez ma surprise face à ce gaz lourd qui va se réfugier si haut en altitude !
Pour comprendre les raisons d’un tel comportement, il faut regarder les moyens qui nous permettent de le détecter. Ce ne sont plus les mêmes instruments qu’en laboratoire, mais d’autres qui le détectent à distance !
Ces instruments sont-ils fiables ?
Pour confirmer ou non cette fiabilité, il aurait été judicieux de monté un instrument de labo dans la couche d’ozone et ainsi de vérifier la pertinence des résultats. Mais les difficultés sont considérables alors pourquoi douter des appareils si ceux-ci respectent les théories en vigueur ?
Le comportement étrange de l’ozone n’est pas le seul mystère de notre atmosphère terrestre…

Atmosphère terrestre
Au niveau du sol, l’air est composé de 21% d’oxygène, 78% d’azote (N2) et de 1% d’autres gaz.
Étrangement, si la « masse » de l’Univers serait constituée à 75% d’hydrogène, ce gaz est quasiment inexistant dans l’atmosphère terrestre !
Or, ce gaz très léger devrait grimper en altitude, comme le font les ballons remplis de ce gaz !
On devrait donc trouver une couche d’hydrogène en haute altitude, ainsi que d’autres gaz comme l’hélium !
Mais hélas, les mesures Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 27 Commentaires »

Comment faire un FAUX scientifique ?

Posté par Roger Robert le 29 octobre 2011

L’astronomie est aujourd’hui une branche de la science qui multiplie les faux !

Les découvertes de planètes extrasolaires vont bon train !

Il ne se passe pas une semaine sans qu’un ou plusieurs objets célestes « gravitant » autour d’étoile lointaine ne soient révélés à notre crédulité.

Toutes les informations sont bonnes pour émoustiller notre curiosité et pour nous montrer la complexité de notre Univers. Que ces objets effectuent une révolution en quelques heures, qu’ils soient constitués de glace « chaude », qu’ils soient noir comme du charbon, qu’ils soient en diamant pur, qu’ils présentent une atmosphère comparable à la nôtre, qu’ils …

Je ne prolonge pas la liste car les affabulations n’ont de limite que l’imagination de ceux qui nous racontent de telles sornettes. Et nous avalons ces infos sans sourciller.

Oui ! Ils nous racontent n’importe quoi et nous n’avons aucun moyen de douter de leurs dires, car il suffit que leurs révélations soient publiées dans une grande revue scientifique pour qu’elles deviennent des réalités scientifiques. Tous les médias reprennent en cœur cette désinformation, car ils n’ont plus besoin de vérifier leurs sources, le comité de lecture l’a fait pour eux.

Or, si nous avions accès aux informations qui leurs autorisent d’articuler de telles conclusions, nous serions époustouflés par leur culot. La majeur partie de ces informations ne sont pas disponibles car les détecteurs transmettent leurs informations directement dans un calculateur qui en tire des conclusions, selon la théorie qu’on leur demande d’interpréter.

La précision des observations astronomiques est fonction de la qualité de l’image, du nombre de pixels. Pour les objets très lointain, malgré les performances du télescope, l’image est constituée de quelques pixels. C’est-à-dire quelques taches monochromes qui sont loin de donner un cliché acceptable. Pour améliorer la définition, un logiciel divise ces taches en fonction des transitions adjacentes et le contour de l’objet est détouré.

C’est ce que nous apercevons sur les photos de Pluton prise par le télescope Hubble :

Comment faire un FAUX scientifique ? dans Mecanique celeste pluton1

Dans le petit carré apparait le réel cliché envoyé par Hubble, et le résultat qu’on nous présente après « corrections ». Si par curiosité nous augmentons la taille

Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Mecanique celeste, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees | 14 Commentaires »

La science est moribonde faute de scientifiques !

Posté par Roger Robert le 27 octobre 2011

Oui ! Le constat est amer, mais il faut regarder la vérité en face :

La SCIENCE ne forme plus des SCIENTIFIQUES !

Depuis plus d’un siècle, la science s’est transformée, elle a muté en une discipline qui a perdu son but et sa raison d’être. Elle a oublié un fondement essentiel de la spécificité du cerveau humain, il y a l’esprit scientifique et l’esprit littéraire !

Les deux ne sont pas incompatibles, mais dans sa jeunesse, l’être humain s’accorde davantage à un domaine qu’à l’autre.

L’esprit scientifique est donné à celui ou celle qui utilise son intelligence, sa logique pour comprendre son environnement.

L’esprit littéraire est donné à celui ou celle qui utilise sa connaissance, sa mémoire pour appliquer à bon escient les règles applicables.

Il ne faut pas prendre les termes : intelligence, logique, connaissance et mémoire, au premier degré, ils servent à montrer la différence dans l’utilisation de notre cerveau.

La science est moribonde faute de scientifiques ! dans Dans le livre tableaunoir

L’esprit scientifique a besoin de comprendre les phénomènes avec des explications qui tiennent la route. Il se base, au départ, sur sa propre expérience acquise en utilisant ses 5 sens. Lesquels lui ont permis

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Drôle de science, Philosophie, Roger Robert, Sciences revisitees | 10 Commentaires »

12345
 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...