Le réchauffement climatique revisité !

Posté par Roger Robert le 19 novembre 2011

Une fois de plus, j’apporte un regard nouveau dans les sciences et cette fois-ci je m’attèle à cette théorie un peu controversée qu’est le réchauffement climatique.
A une époque tout s’expliquait autour du trou d’ozone, puis celui-ci est tombé un peu en désuétude pour laisser la place à l’effet de serre que personne ne peut ignorer tant on nous en rebat les oreilles quotidiennement !

Le réchauffement climatique revisité ! dans Expansion terrestre effetdeserre

La couche d’ozone
Je ne vais pas développer considérablement cette particularité, car les observations de l’atmosphère terrestre ne semblent pas respecter des comportements logiques. En effet, ces observations diffèrent grandement de celles effectuées en laboratoire.

Pour expliquer cela, prenons le cas de l’ozone :
L’ozone est un gaz qui comporte 3 atomes d’oxygène, trioxygène O3.
Le gaz oxygène n’en comporte que 2, dioxygène O2.
L’ozone est un gaz lourd. Dans les villes il est émis par les véhicules à moteur et stagne au niveau du sol. Bizarrement, et en parfait désaccord avec le principe de décantation, qui veut que les fluides se répartissent en couches avec la plus dense sous les autres, l’ozone grimpe en un lieu où il n’a rien à y faire et forme une couche avec des trous aux pôles. De ce fait, nous en concluons qu’il y a le bon ozone qui nous protège des rayonnements ultraviolets et le mauvais ozone qui pollue l’air.

Avec cet exemple, vous comprenez ma surprise face à ce gaz lourd qui va se réfugier si haut en altitude !
Pour comprendre les raisons d’un tel comportement, il faut regarder les moyens qui nous permettent de le détecter. Ce ne sont plus les mêmes instruments qu’en laboratoire, mais d’autres qui le détectent à distance !
Ces instruments sont-ils fiables ?
Pour confirmer ou non cette fiabilité, il aurait été judicieux de monté un instrument de labo dans la couche d’ozone et ainsi de vérifier la pertinence des résultats. Mais les difficultés sont considérables alors pourquoi douter des appareils si ceux-ci respectent les théories en vigueur ?
Le comportement étrange de l’ozone n’est pas le seul mystère de notre atmosphère terrestre…

Atmosphère terrestre
Au niveau du sol, l’air est composé de 21% d’oxygène, 78% d’azote (N2) et de 1% d’autres gaz.
Étrangement, si la « masse » de l’Univers serait constituée à 75% d’hydrogène, ce gaz est quasiment inexistant dans l’atmosphère terrestre !
Or, ce gaz très léger devrait grimper en altitude, comme le font les ballons remplis de ce gaz !
On devrait donc trouver une couche d’hydrogène en haute altitude, ainsi que d’autres gaz comme l’hélium !
Mais hélas, les mesures Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 27 Commentaires »

Comment faire un FAUX scientifique ?

Posté par Roger Robert le 29 octobre 2011

L’astronomie est aujourd’hui une branche de la science qui multiplie les faux !

Les découvertes de planètes extrasolaires vont bon train !

Il ne se passe pas une semaine sans qu’un ou plusieurs objets célestes « gravitant » autour d’étoile lointaine ne soient révélés à notre crédulité.

Toutes les informations sont bonnes pour émoustiller notre curiosité et pour nous montrer la complexité de notre Univers. Que ces objets effectuent une révolution en quelques heures, qu’ils soient constitués de glace « chaude », qu’ils soient noir comme du charbon, qu’ils soient en diamant pur, qu’ils présentent une atmosphère comparable à la nôtre, qu’ils …

Je ne prolonge pas la liste car les affabulations n’ont de limite que l’imagination de ceux qui nous racontent de telles sornettes. Et nous avalons ces infos sans sourciller.

Oui ! Ils nous racontent n’importe quoi et nous n’avons aucun moyen de douter de leurs dires, car il suffit que leurs révélations soient publiées dans une grande revue scientifique pour qu’elles deviennent des réalités scientifiques. Tous les médias reprennent en cœur cette désinformation, car ils n’ont plus besoin de vérifier leurs sources, le comité de lecture l’a fait pour eux.

Or, si nous avions accès aux informations qui leurs autorisent d’articuler de telles conclusions, nous serions époustouflés par leur culot. La majeur partie de ces informations ne sont pas disponibles car les détecteurs transmettent leurs informations directement dans un calculateur qui en tire des conclusions, selon la théorie qu’on leur demande d’interpréter.

La précision des observations astronomiques est fonction de la qualité de l’image, du nombre de pixels. Pour les objets très lointain, malgré les performances du télescope, l’image est constituée de quelques pixels. C’est-à-dire quelques taches monochromes qui sont loin de donner un cliché acceptable. Pour améliorer la définition, un logiciel divise ces taches en fonction des transitions adjacentes et le contour de l’objet est détouré.

C’est ce que nous apercevons sur les photos de Pluton prise par le télescope Hubble :

Comment faire un FAUX scientifique ? dans Mecanique celeste pluton1

Dans le petit carré apparait le réel cliché envoyé par Hubble, et le résultat qu’on nous présente après « corrections ». Si par curiosité nous augmentons la taille

Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Mecanique celeste, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees | 14 Commentaires »

La science est moribonde faute de scientifiques !

Posté par Roger Robert le 27 octobre 2011

Oui ! Le constat est amer, mais il faut regarder la vérité en face :

La SCIENCE ne forme plus des SCIENTIFIQUES !

Depuis plus d’un siècle, la science s’est transformée, elle a muté en une discipline qui a perdu son but et sa raison d’être. Elle a oublié un fondement essentiel de la spécificité du cerveau humain, il y a l’esprit scientifique et l’esprit littéraire !

Les deux ne sont pas incompatibles, mais dans sa jeunesse, l’être humain s’accorde davantage à un domaine qu’à l’autre.

L’esprit scientifique est donné à celui ou celle qui utilise son intelligence, sa logique pour comprendre son environnement.

L’esprit littéraire est donné à celui ou celle qui utilise sa connaissance, sa mémoire pour appliquer à bon escient les règles applicables.

Il ne faut pas prendre les termes : intelligence, logique, connaissance et mémoire, au premier degré, ils servent à montrer la différence dans l’utilisation de notre cerveau.

La science est moribonde faute de scientifiques ! dans Dans le livre tableaunoir

L’esprit scientifique a besoin de comprendre les phénomènes avec des explications qui tiennent la route. Il se base, au départ, sur sa propre expérience acquise en utilisant ses 5 sens. Lesquels lui ont permis

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Drôle de science, Philosophie, Roger Robert, Sciences revisitees | 10 Commentaires »

S’opposer au nucléaire, c’est bien ! Savoir pourquoi, c’est mieux !

Posté par Roger Robert le 6 octobre 2011

Il semble évident que tous ceux qui s’opposent au nucléaire, savent pertinemment pourquoi !
Il y a ces déchets radioactifs et les grands dangers en cas de catastrophe.
Les physiciens du nucléaire essayent bien de nous rassurer. Ils prétendent maîtriser toute la technicité employée et que cette énergie est « propre » car elle n’émet pas de CO2, ce gaz qui créerait cet hypothétique effet de serre, ce réchauffement climatique. Or, ils oublient de préciser, qu’outre leurs détritus radioactifs immortels, ils réchauffent directement les cours d’eau et ça, ce n’est pas une hypothèse.
De toutes façons, ils sont contraints de nous l’imposer parce que nous sommes de très grands consommateurs de cette énergie et n’avons encore aucun moyen de la remplacer et surtout, nous ne nous les donnons pas.
Sans parler du monde financier qui impose son dictat et qui ne voit que les gains immédiats, sachant qu’ils ne supporteront jamais les conséquences en cas d’avarie. Mais ceci n’est pas un critère scientifique, alors concentrons-nous sur cette connaissance scientifique. 

Maîtrisons-nous la fission nucléaire ?

Il semblerait impensable que nous sachions faire quelque chose qui fonctionne sans comprendre ce qui se passe !
Nous ne sommes plus à l’époque de Cro-Magnon qui savait faire du feu sans connaître la théorie. Aujourd’hui, nous savons presque expliquer comment s’enclenche le feu. Presque, parce que les explications sont, avouons-le, pas très claires.
Au niveau des réactions nucléaires, les théories sont, cette fois-ci, incontestables. Nous savons qu’il y a la fission et la fusion thermonucléaires.
Alors pour mémoire je les résume ainsi :

· Fission nucléaire

S’opposer au nucléaire, c’est bien ! Savoir pourquoi, c’est mieux ! dans Dans le livre fission

En bombardant un gros noyau atomique avec un neutron, celui-ci se fissionne (se casse) en libérant d’autres neutrons qui à leur tour vont fissionner d’autres noyaux et ainsi de suite. C’est une réaction en chaîne qu’on utilise dans les bombes atomiques, les bombes A.
Nous avons le même nombre de particules avant et après la réaction, mais bizarrement il faut considérer une perte de masse pour expliquer la provenance

Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Drôle de science, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Newton, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 40 Commentaires »

Décidément, la cosmologie ne s’accorde pas avec la relativité générale d’Einstein !

Posté par Roger Robert le 28 mai 2011

cosmos.jpg

La cosmologie et la relativité générale d’Einstein : un mariage impossible !
Dans son No 1124 de mai 2011, la revue Science &Vie nous propose un article intitulé :

Einstein dépassé ! 47 galaxies contredisent sa théorie.

C’est la deuxième fois que nos observations du cosmos démontrent de façon catégorique, les travers de la théorie de la relativité générale d’Einstein.

La première contrariété fut consécutive aux mesures publiées par l’astronome Fritz Zwicky en 1933. Certaines galaxies ne tournent pas en accord avec les prédictions faites par l’équation de la relativité générale. Pas de problème, il ne faut surtout pas toucher aux équations d’Einstein, alors d’un coup de baguette magique, nous faisons apparaître quelque chose d’invisible, même aux yeux des plus avertis, la MATIÈRE NOIRE. Jolie rustine qui représenterait entre 83 à 90% de la matière de l’Univers et que seules nos équations sont capables de « voir ».
Où est le problème ?

Cette année, en 2011, l’astronome Stacy McGaugh, en observant 47 galaxies, constate qu’elles respectent toutes une même loi. Malheureusement cette loi est en contradiction avec le modèle standard de la cosmologie et les équations d’Einstein qui trônent au milieu. La matière noire ne semble plus être la rustine appropriée. Faut-il en arriver à appliquer la théorie de Newton modifiée, c’est-à-dire celle connue sous le nom de théorie MOND ?

Cette théorie rejette l’hypothèse de la matière noire, tandis que le modèle cosmologique semble « expliquer » tant de choses avec elle. Plus personne ne sait où chercher de nouvelles rustines, et le CERN tarde à découvrir cette fameuse matière noire. Bien que les astrophysiciens ne s’accordent plus sur une théorie unique, ils ne se formalisent pas trop car ce ne sont que des singularités, des anomalies…
… enfin, une façon élégante de dire que nos théories sont à côté de ce qu’elles prétendent expliquer.

ET POURTANT, si ces astrophysiciens, au lieu de chercher cette matière noire, faisaient fonctionner leur matière grise en explorant les Sciences revisitées, ils découvriraient que le principe de la pesanteur, comme exposé, est un phénomène engendré par l’éther.

Lire la suite… »

Publié dans Big bang, Drôle de science, Einstein, Expansion terrestre, Modele de l'Atome, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 28 Commentaires »

Réponse à « Mister Kweeky » et « Doctor physichien ».

Posté par Roger Robert le 18 mai 2011

J’ai créé ce blog suite à l’attitude ignoble du monde scientifique qui critique violemment mes théories, alors qu’aucun de ses représentants ne daigne lire toutes les explications qui figurent dans mon livre.

Ce comportement est incompréhensible pour tout un chacun et certains pensaient même que j’affabulais. Lors du salon du livre de Genève, nombreux sont ceux qui ont pu assisté à ces attaques frontales de « scientifiques » qui m’invectivaient et ne voulaient rien entendre de mes explications et encore moins voir le contenu du livre.

Malgré cette attitude qui semble être la règle, quelques scientifiques veulent se faire leur propre opinion et parmi ces personnes, il y a Vous Monsieur Kweeky.

Nous nous sommes rencontrés sur Facebook. En effet, j’avais écrit sur le mur de l’éminent et très médiatique physicien Étienne Klein, lui proposant de lui faire parvenir un exemplaire de mon livre pour qu’il juge le contenu. Message qu’il s’empressa d’effacer, alors qu’il n’efface généralement rien. Bref,

Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Roger Robert, Sciences revisitees | 15 Commentaires »

La MEDIATION SCIENTIFIQUE ou l’INQUISITION moderne !

Posté par Roger Robert le 15 février 2011

J’aime bien ces titres qui font mal à ceux qui se sentent visés !

Oui, à une époque, le monde scientifique était séquestré dans une pensée unique imposée par l’église catholique. Les penseurs ne devaient pas dévier de ce dogme et porter leurs réflexions à l’intérieur de barrières infranchissables sous peine de représailles démesurées allant jusqu’à l’assassinat. Giordano Bruno en a été une des victimes. Lui qui avait annoncé tant de comportements naturels, aujourd’hui vérifiés, est, après huit années de séquestre et de torture, passé vivant sur le bûcher de l’inquisition le 17 février 1600. Son bourreau, aujourd’hui sanctifié, entamera les mêmes tracas à l’encontre de Galilée.  

Aujourd’hui, l’inquisition n’est, officiellement, plus en vigueur, mais la foi n’a toujours pas quitté le domaine des sciences de la Nature. Or, s’il est une science qui doit se démarquer de la pensée humaine, c’est bien celle qui tente d’expliquer la Nature.

La formation scientifique doit maintenant intégrer un module supplémentaire qui se nomme la vulgarisation ou la médiation scientifique. Bien que ces deux termes ne signifient pas la même chose, ils sont utilisés dans le même but : Expliquer aux profanes ce que le monde scientifique a admis comme vérités et bannir tout ce qui s’en éloigne.

Cette démarche serait salutaire si toutes ces « vérités » ne devaient pas se fonder de plus en plus sur des croyances envers nos scientifiques. Elle est salutaire pour éviter ces dérives sectaires, comme le créationnisme, ou encore face à ceux qui veulent expliquer les sciences d’une autre façon avec des argumentations farfelues (Rayon N).

Cette médiation devrait toutefois, ne pas rejeter systématiquement toutes les nouvelles propositions. Elle devrait analyser l’ensemble du contenu, en débattre avec tous les représentants des différentes disciplines abordées et en toute objectivité voir la recevabilité ou non de ces nouveautés. Malheureusement les a priori sont là, tout ce qui n’est plus conforme à la doctrine en vigueur est forcément pseudo-scientifique et nul besoin d’essayer d’écouter ce que ce charlatan, cet imposteur tente de proposer, il est forcément dans le faux. Ne perdons pas de temps à lire son livre, ne cherchons surtout pas à le comprendre nous risquerions de nous faire ensorceler par la simplicité de son raisonnement, alors que nous connaissons, du moins, nos physiciens connaissent la complexité du monde dans lequel nous vivons.

Mais qu’est-ce qu’une pseudo-science ? Les définitions ne sont pas simples à appréhender car entre le vocabulaire philosophique très riche et l’obstination à vouloir généraliser le terme de science dans les sciences humaines et les sciences de la Nature, tous les philosophes sont partis en conjectures. Pourtant il aurait été si simple de dire que les sciences de la Nature ne doivent pas se fonder sur des interprétations liées aux impressions mentales des observateurs. Elle aurait dû s’épargner de faire intervenir la croyance envers

Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Modele de l'Atome, Philosophie, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees | 97 Commentaires »

Le Cern découvre l’antimatière !!!!

Posté par Roger Robert le 27 novembre 2010

A ne plus rien y comprendre !

Il y a quelque temps nous pouvions lire dans des revues scientifiques que les physiciens du Cern étaient capable de produire et de stocker l’antimatière. Pour nous rassurer, ils disaient que les quantités étaient très faibles et nous n’avions rien à craindre.

Photocopie de « Science & Vie » Hors série 244 de septembre 2008
Le Cern découvre l'antimatière !!!! dans Einstein lecern

Les militaires américains avaient, selon leurs dires, développé une bombe à neutrons amorcée par de l’antimatière.

Aujourd’hui, vous nous annoncez que vous arrivez à produire de l’antimatière pendant 0,1 seconde seulement.

Que devons-nous penser de vos précédentes annonces ?

Si nous devons les mettre au panier, pourquoi pas celle-ci ?

Ah ! Vous avez réussi à les dénombrer et il y avait 38 antiatomes !! Cette grande précision dans vos soi-disant observations est là pour la crédulité de ces gens qui aiment les sciences et vous écoutent sans sourciller car votre profession vous donne cette immunité face au mensonge.

Je suis aussi fort que vous et le démontre. Je vais faire apparaître un anti-un. Soyez attentifs, ratata (roulement de tambour) et voilà qu’apparait un anti-un (-1). Pour vous démontrer que nous sommes bien en présence d’un anti-un, je le combine avec un (un) et constatons qu’ils s’annihilent :  1 + (-1) = 0

Incroyable, non ! Ma démonstration est la même que la vôtre car vos super-relations mathématiques ne sont au final qu’une simple soustraction.

Vous aimez bien citer ces dictons antiques : Rien ne vient du néant et rien ne retourne au néant.

Retrouvez cette sagesse et renvoyez au néant ces formules issues du néant intellectuel.

 Roger Robert

Publié dans Drôle de science, Einstein, Modele de l'Atome, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 8 Commentaires »

L’imposture des physiciens .

Posté par Roger Robert le 27 novembre 2010

Messieurs le physiciens, vous êtes tous des menteurs !

Votre discipline est dans l’erreur et vous le savez, mais pour ne pas perdre la face vous vous complaisez dans le mensonge.

Il est vrai qu’avouer que toutes vos recherches, durant toutes ces années et à des coûts exorbitants, n’ont servi à absolument rien, n’est pas très glorieux si ce n’est pas tout simplement la honte !

Nous ne parlons plus de la bombe à neutron, non pas parce que les militaires les ont jugées ignobles et qu’ils préfèrent les « guerre propres », les militaires restent des militaires et une guerre sera toujours sale, non, les militaires ont renoncé à cette bombe car ils n’arrivaient plus à alimenter leurs mensonges. Restrictions budgétaires obligent, le plus simple était de renoncer à ce projet qui ne fonctionnait pas.

Pour votre part, vous vous mettez à plusieurs pour valider de fausses observations ou plus souvent les fausses interprétations de ce que les instruments de mesure ont capté. Pour ne pas discréditer votre discipline chaque laboratoire annonce à son tour de fausses informations que les autres approuvent pour valider cette découverte.

Si mes propos vous choquent faites comme moi. J’ai essayé de comprendre votre vision de la science, malheureusement en vain alors de votre côté essayez de voir ma vision de la science en lisant mon livre et sur cette base rencontrons nous pour un duel de scientifiques et non pas de croyants.

Roger Robert

Publié dans Big bang, Drôle de science, Einstein, Modele de l'Atome, Newton, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees | 3 Commentaires »

Une confrontation d’idées impossible !!!

Posté par Roger Robert le 27 novembre 2010

En écrivant mon livre, j’avais pris soin de mettre tous les arguments pour que chaque lecteur soit surpris de la simplicité des raisonnements. Ceci me permettais également d’anticiper les mauvais débats face à des personnes qui ne l’auraient pas lu.

Ce que je n’avais pas imaginé, c’est que le monde scientifique ne voulais pas de ce débat en feignant d’ignorer son existence. Des quelques milliers d’académiciens, de professeurs, de chercheurs et autres enseignants contactés par cette présentation, seul une toute petite poignée a daigné en faire son acquisition et plus nombreux étaient ceux qui proféraient des insultes à mon encontre.

Je ne comprenais pas ce manque d’intérêt face à ces nouvelles visions qui doivent remettre les sciences dans le chemin qu’elles n’auraient jamais dû quitter. C’est l’attitude de certaines personnalités, considérées comme des sommités dans leur domaine, qui m’a fait comprendre ma crédulité. Ils ne veulent pas amorcer le débat car ils savent qu’ils sont dans l’erreur et ce débat serait une publicité entrainant de plus en plus de monde dans cette nouvelle vision des sciences.

OUI ! Depuis plus d’un siècle le monde scientifique sait qu’il est dans l’erreur la plus totale. Il faut continuer dans cette démarche car les enjeux, en terme de place de travail et de subventions financières, sont considérables.

Leur mythomanie incurable les poussent à nous faire avaler des visions de notre Univers qui devraient sonner à nos oreilles comme des canulars de plus en plus abjectes (Big-bang, antimatière, matière noire, énergie sombre, etc. etc…). Relayés par tous les médias, nous restons éberlués face à tant de mystères dévoilés par ces personnalités doués d’une intelligence suprême. Tels des moutons de Panurge, nous acceptons ces informations et mettons notre esprit critique sur la touche.

Réveillons-nous ! Utilisons notre intelligence pour poser les limites de l’acceptable.

Les Sciences revisitées

Publié dans Big bang, Drôle de science, Einstein, Newton, Philosophie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 4 Commentaires »

12
 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...