L’expansion terrestre

Posté par Roger Robert le 26 septembre 2012

Dans cette vidéo, je reviens sur cette théorie qui explique la géologie du globe. Elle est évidente, et pourtant elle reste occultée et dénigrée.

Quand est-ce que les scientifiques se remettront à faire de la science ?

Image de prévisualisation YouTube

 

A la fin de la vidéo, lorsque j’évoque le passé de l’humanité, il faut savoir qu’il y a une multitude de preuves qui démontrent que notre histoire est bien plus inintéressante…
… ce sera certainement l’objet d’un prochain billet !

Roger Robert

Publié dans Drôle de science, Expansion terrestre, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees | 5 Commentaires »

Les imposteurs du nucléaires

Posté par Roger Robert le 11 août 2012

Les physiciens savent-ils vraiment ce qu’ils font dans les centrales nucléaires ?

A la vue de cette vidéo, la réponse n’est plus vraiment évidente.
Ne sont-ils pas de simples petits apprentis sorciers qui n’ont pas encore trouvé le mode d ‘emploi ?

Pour ma part, et à la vue de leurs agissements, la réponse est sans ambiguïté, ils s’amusent avec des joujoux sans mesurer les conséquences…

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Bombe Atomique, Dans le livre, Drôle de science, Fission et Fusion, Modele de l'Atome, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees | 9 Commentaires »

Le Boson de Higgs = Le retour des subventions !

Posté par Roger Robert le 5 juillet 2012

Le 3 juillet, nous pouvions lire sur le site « TF1 News » que le Fermilab présumait que le CERN serait bientôt en mesure découvrir le boson de Higgs !

A la lecture de cet article, j’ai écris le commentaire suivant :

« Si le Fermilab autorise le CERN à annoncer la découverte du boson de Higgs, alors il sera bientôt découvert !!!
Il faut toujours au moins DEUX GROS MENTEURS, pour qu’une fausse révélation devienne une vérité scientifique.

Pourquoi a-t-il fallu attendre 5 ans avant d’annoncer la découverte de la première exoplanète ?
Uniquement parce que les américains devaient admettre leur retard et SURTOUT il fallait qu’ils accréditent un mensonge pour que celui-ci devienne vérité ! C’était ainsi la porte ouverte à des découvertes de plus en plus fallacieuses.« 

Je ne pensais cependant pas que la découverte serait aussi rapide. Le lendemain même et étrangement le jour de la fête nationale américaine.

Le 4 juillet au matin, nous pouvions lire que le CERN avait pratiquement découvert ce boson, ils n’étaient pas encore convaincus à 100%.

Dans la journée, cette annonce est devenue officielle ! Comme lors de transactions commerciales !
Et bizarrement, tous les négociateurs de cette transaction étaient à Genève, y-compris le britannique Peter Higgs !!!

Qu’ont-ils conclu ?
C’est un secret, mais il ne faut pas être devin, pour dire que prochainement le Fermilab, va également annoncer la découverte d’un nouveau boson !

Oui, restons crédules jusqu’au bout, le Fermilab était en manque de subventions, et les coupes budgétaires imposées aux pays européens par Wallstreet et la City, risquaient de se répercuter sur la « recherche » fondamentale. Alors il fallait annoncer une découverte majeure : la vision furtive de la particule de Dieu.

Mesdames et Messieurs les physiciens, ne dites pas que vous avez vu le boson de Higgs, dites la vérité, dites que vous avez enregistré des traces et que vous les avez attribuées à cette chose.
Au lieu de m’insulter comme vous le faites, regardez enfin mon travail et vous comprendrez que mon Modèle de l’Atome à Électrons Statiques (MAES) explique tout simplement ces traces, sans le moindre subterfuge et avec une science compréhensible par toutes et tous. Ce n’est pas du charabia ce sont des explications simples et logiques, bref de la Science !

Roger Robert

Publié dans Drôle de science, Modele de l'Atome, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees | 12 Commentaires »

Des critiques méprisables !

Posté par Roger Robert le 9 juin 2012

En réponse à des critiques de plus en plus virulentes, exprimées un peu partout, j’adresse à ces détracteurs de pacotilles cette réponse commune.

J’essaye de comprendre, depuis longtemps déjà, comment des gens qui se prétendent scientifiques, peuvent critiquer des écrits scientifiques sans prendre la peine de les lire !!!

Vous agissez tels des adeptes d’une secte qui vient de perdre un de ses membres et pour éviter l’hémorragie au sein de votre groupe, vous le dénigrez, vous l’insultez, vous le rabaissez aux yeux des autres adeptes…
Vous n’avez d’autres comportements que de prétendre détenir la seule et unique vérité et interdisez aux autres d’écouter des choses différentes, prétextant qu’ils risqueraient de perdre leur libre arbitre et surtout, ne plus boire vos divines paroles.

Des critiques méprisables ! dans Roger Robert Autruche

Oui, je le reconnais, j’ai fait partie de votre secte !
Oui, j’ai reçu le même enseignement scientifique que vous !
Oui, j’ai utilisé cet enseignement dans mon métier !
Oui, les résultats de ce savoir étaient conforment à mes attentes !
Oui, comme vous, j’étais persuadé d’avoir compris beaucoup de théories scientifiques !
Oui, j’étais un parfait adepte aux sciences enseignées, parce qu’il n’y avait aucune alternative à cet enseignement !

Malheureusement, dans les vérités qu’il fallait admettre, certaines restaient obscures. Et c’est en cherchant des réponses sensées, que je me suis rendu compte que ma compréhension de la science reposait sur des idées peu élaborées. Ces idées formant la base d’une multitude d’autres, tout le château de carte de ma connaissance s’effondrait, trouvant enfin des explications et la réelle compréhension !

Oui, comme vous, je croyais avoir compris certaines théories, mais en fait, tout comme vous, j’avais seulement admis certaines vérités.
Je pensais avoir compris la gravitation parce que j’avais admis l’existence d’une force d’attraction entre les masses !
Je pensais avoir compris la notion de « masse » parce je faisais confiance à cet enseignement, surtout que depuis le temps, beaucoup de savants avaient dû explorer méticuleusement toutes ces hypothèses !
Je pensais avoir compris le modèle atomique, sans même m’interroger sur les interactions des électrons entre-eux, ma confiance envers le savoir était presque sans limite.
Presque sans limite, parce que la géométrie des molécules restait un mystère !
Presque sans limite, parce que la relativité d’Einstein restait incompréhensible, et faire l’effort d’admettre une vérité, dictée par des modèles mathématiques douteux et des validations peu crédibles, n’a jamais été ma façon d’imaginer la Science.

Aujourd’hui, je suis sorti de votre secte parce que vos vérités sont trop souvent des mensonges.

Mais si je fais ce rapprochement avec une secte c’est à cause de vos agissements. Car la Science n’appartient pas au monde des sciences humaines, de celles qui interprètent l’esprit de la pensée humaine. La Science de la Nature s’appuie et se fonde sur la logique, sur des explications, bref sur ce qui fait grand défaut dans l’approche actuelle et que je retrouve dans « les Sciences revisitées ».
Comment pouvez-vous juger mon travail sans l’avoir vu avec objectivité ?
Comment osez-vous prétendre vous faire une idée de toutes mes remises en cause, en ayant survolé que quelques pages ? Parce que ceux qui prétendent avoir lu, n’ont même pas fait la démarche de demander le mot de passe pour lire ce qui est disponible sur ce blog.
Comment prétendre mettre en garde mes lecteurs d’un éventuel égarement, alors que vous ne savez pas ce qui leur laisse l’impression de découvrir enfin les Sciences expliquées. Leur compétence est bien plus objective que la vôtre, et il n’y a rien de sectaire dans mes écrits, juste des explications logiques et sensées.

Vous voulez me juger, alors agissez en adultes responsables et non pas par des méthodes dignes du Moyen-Âge !

A bon entendeur

Roger Robert

Publié dans Drôle de science, Roger Robert, Sciences revisitees | 14 Commentaires »

Les intégristes de la physique quantique.

Posté par Roger Robert le 2 avril 2012

Depuis la sortie de ma vidéo, qui avait pour but de faire comprendre aux fainéants de la lecture, que mes idées tiennent la route, les attaques redoublent.
Les fainéants de la lecture sont également des fainéants du visionnage, parce que ce que j’y évoque n’est pas conforme aux saintes écritures de la physique dite « moderne ».

Comment osez-vous prétendre démontrer que je sois dans le faux, alors que vous n’écoutez que ce que vous racontez ?

Aucun domaine intellectuel n’oserait juger des propos contradictoires sans les connaître, ce serait de la malhonnêteté. Bien au contraire, ils les utilisent pour démontrer leur validité ou non !
Certes la politique peut utiliser des arguments fallacieux pour dénigrer des idées, mais là, c’est le domaine de la politique !

Les intégristes de la physique quantique. dans Action acceleration Quantique1

Or, le domaine scientifique devrait posséder des outils plus honnêtes parce que vérifiables aisément.
Mais la physique possède la vérité. Du moins, les sciences physiques, au pluriel car, que ce soit la physique des particules, la physique quantique relativiste ou non, les vérités sont multiples. Et les confrontations d’experts tournent au pugilat dans lequel personne ne sort gagnant et surtout pas la science.
Ces débats restent stériles parce qu’aucun n’essaye de comprendre où sont ses propres erreurs !
Mais vous êtes tous dans l’erreur la plus totale !
A avoir supprimé la compréhension, au détriment du seul résultat mathématique, vous ne voyez plus que vos équations ne sont que des boucles dans lesquelles vous tournez en rond.

Vous mesurez une grandeur sur la base d’une observation et entrez cette grandeur dans une formule magique qui sert à prédire l’observation de départ. Vous validez ainsi votre formule qui devient votre « théorie ». Mais vous ne prenez plus le recul pour constater que vous tournez en rond.

Dans cette escalade à bidouiller des relations, que vous ne maîtrisez plus, vous obtenez un résultat stupéfiant : Notre Univers serait issu d’un concours de circonstance miraculeux, qui ne peut être que l’œuvre d’une divinité…
Or, si le résultat de vos bidouillages est égal à 1,000… avec un très grand nombre de décimales après la virgule avant de trouver un nouveau chiffre, c’est parce que vous divisez une grandeur par elle-même et vous ne le voyez plus. Vous ne distinguez plus rien parce que les noms des grandeurs ont évolué au gré des tripatouillages incompris.

Pour vous démontrer comment il est facile de se tromper, je ne prends pas un exemple sorti de l’escalade de vos élucubrations incompréhensibles et invérifiables du monde de l’invisible, mais un plus simple du monde macroscopique : l’accélération.

Un accéléromètre ne mesure pas une accélération, mais réagit à une force inertielle, laquelle est interprétée, selon la seconde loi de Newton, pour en déduire une accélération.
Puis, pour valider que la force est proportionnelle à l’accélération, comme prédit par la seconde loi, nous utilisons cette « accélération » pour calculer cette force d’inertie.
Encore une fois, cet exemple montre que nous tournons en rond.

Or, l’accélération n’est pas la grandeur qui influence la force d’inertie pare qu’elle agit sur la vitesse en fonction du temps tandis que la force d’inertie requiert une grandeur qui est fonction du déplacement, donc une grandeur spatiale.

Mes démonstrations sont accessibles librement et sont d’un niveau Bac-1. Elles ne sont pas du style de vos divagations intellectuelles, elles sont simples et logiques. Il faut uniquement les LIRE pour les comprendre.
Et si vous pensez qu’elles sont fausses, démontrez le, mais avant d’entrer dans ce combat, lisez la totalité parce que les preuves sont de mon côté et elles apparaissent noir sur blanc.

Vos insultes et votre dénigrement sont à la hauteur de VOTRE science, nuls !

Cessez de revendiquer les grandes inventions, les grands progrès technologiques, vous n’y êtes pour rien…

La physique moderne est la honte de la pensée intellectuelle scientifique et le XXe siècle ne sera pas lumineux, mais le BIG-PLOUF de la science. Ces sciences ont atteint les abîmes de l’intelligence.

Roger Robert

 

Publié dans Action acceleration, Dans le livre, Drôle de science, Roger Robert, Sciences revisitees | 17 Commentaires »

Les Sciences revisitées en vidéo

Posté par Roger Robert le 28 mars 2012

Après un petit rappel sur le fonctionnement de la science, c’est-à-dire de confronter des hypothèses face à l’observation, face à l’expérimentation, le modèle atomique actuel est soumis à un questionnement qui démontre ses limites, voire ses incohérences.

Le Modèle de l’Atome à Électrons Statiques montre toute sa logique. Les états de la matière deviennent une évidence, et l’éther trouve enfin sa consistance et son rôle dans notre Univers. En effet, il génère la pesanteur, ce qui réfute l’hypothèse d’une force d’attraction entre les masses, donc la pesanteur démontre l’erreur de notre réflexion avec la gravitation de Newton.

Malgré sa longueur d’une heure et demi, cette vidéo est une synthèse des 480 pages de ce premier volume, avec quelques explications qui viendront dans les prochains. Les explications ne sont pas aussi complètes que dans le livre, mais cette vidéo permet de constater que mes remises en cause ne sont pas dénuées de bon sens, bien au contraire, tout est question de logique scientifique.

Image de prévisualisation YouTube

Complément du 02 mars 2012 :
Pour celles et ceux qui ont oublié ce qu’est actuellement l’interaction électrique, la force électrique entre les charges, je reporte la loi de Coulomb en électrostatique comme ceci :

Les Sciences revisitées en vidéo dans Big bang Coulomb

En d’autres termes, ceci veut dire que si le proton agit à très grande distance sur l’électron, les électrons agissent entre eux sur cette très grande distance. Voilà pourquoi ces électrons ne peuvent pas se croiser, ni-même se rapprocher les uns des autres.

Publié dans Big bang, Dans le livre, Drôle de science, Einstein, Expansion terrestre, Fossilisation, Modele de l'Atome, Mouvement brownien, Newton, Pesanteur, Gravitation, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees, Vide, Ether, Electron | 4 Commentaires »

Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ?

Posté par Roger Robert le 15 février 2012

« Chemtrail » est le nom donné aux traînées  que laissent les avions dans le ciel. C’est la contraction des termes anglais « chemical » et « trail », donc des traînées d’origine chimique.

Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ? dans Modele de l'Atome Chemtrails

Nombreuses sont les personnes qui dénoncent les agissements de la Géo-ingénierie. En effet, cette discipline, assez récente, a pour but de disséminer dans l’atmosphère ou dans les océans, et à très GRANDE échelle, toutes sortes de cochonneries pour en mesurer les effets sur le climat, et accessoirement sur les êtres vivants.
C’est ainsi que les géo-ingénieurs (apprentis chimistes en herbe) ont procédé à différentes expériences dont une, par exemple, consistait à disséminer de tout petits confettis d’aluminium et de constater son incidence sur le rayonnement solaire mesuré au niveau du sol. Bien évidemment ces confettis miniatures ne sont pas restés sagement là où ils les avaient répandus, mais ils sont retombés polluant les sols à l’aluminium.
Des analyses montrent des sols, voire des glaciers situés en altitude, pollués par des métaux lourds qui ne peuvent venir que d’un épandage dans l’atmosphère.

L’inquiétude que soulève cette vision d’un ciel de plus en plus rayé ne semble pas ébranler les gouvernements. Personne n’est au courant de ce qui se passe. Aucun de leurs représentants n’est capable de prendre le dossier à bras le corps et Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Modele de l'Atome, Physique Chimie, Roger Robert, Sciences revisitees | 30 Commentaires »

Les galaxies sont-elles en accord avec la loi de la gravitation ?

Posté par Roger Robert le 4 janvier 2012

La théorie de la gravitation de Sir Isaac Newton et même celle revue et « corrigée » par Albert Einstein, sont universelles. C’est-à-dire qu’elles devraient être vérifiées quel que soit le lieu de notre Univers. Or, des observations du cosmos semblent démontrer le contraire !

En effet, les étoiles éloignées du centre de leur galaxie ne se déplacent pas selon les prédictions de cette fameuse loi. Alors pour que la gravitation ne s’échoue pas lamentablement sur les écueils de ces observations, il a été émis l’hypothèse qu’il y aurait quelque chose d’invisible à l’œil humain, mais, entré dans les relations mathématiques, ce quelque chose compenserait les effets manquants. Ce quelque chose est « la matière noire » .

En conclusion, bien que RIEN ne permette encore d’expliquer l’hypothétique force d’attraction gravitationnelle de Newton qui s’exercerait entre les masses (ni le graviton ni les ondes gravitationnelles), on balance des artifices, qui heurtent la pensée humaine, afin de préserver un « savoir » qu’il ne faut surtout plus toucher car intervenant partout dans les sciences.

Oui, la gravitation est une notion fondamentale et est présente dans toutes les réflexions scientifiques, donc dans toutes les théories. Alors, toucher les fondations ferait basculer le château de carte de notre connaissance dans une certaine forme d’ignorance, avec des conséquences inconnues sur les « recherches » en cours, et là, c’est encore plus grave car cela devient une histoire de gros sous ou tout simplement de subventions.

Pour ne pas émettre des doutes sur la compétence de nos scientifiques (on me le reproche trop souvent), nous allons contrôler si les galaxies fonctionnent avec la gravitation.

Une galaxie se comporterait comme notre système solaire. Dans un cas, c’est un cortège d’étoiles tandis que dans l’autre cas, c’est un cortège de planètes qui gravite autour d’un objet central. Alors regardons l’équilibre du système solaire.

Avant cela, rappelons qu’un objet est en équilibre orbital autour de notre planète, si, en fonction de son éloignement, il est animé d’une vitesse orbitale respectant la relation :

Les galaxies sont-elles en accord avec la loi de la gravitation ? dans Dans le livre galax-1

que les astrophysiciens écrivent : Lire la suite… »

Publié dans Dans le livre, Drôle de science, Einstein, Lois de Kepler, Mecanique celeste, Newton, Pesanteur, Gravitation, Roger Robert, Sciences revisitees | 33 Commentaires »

Lettre ouverte à Julien Pellegrino, alias Pépéjul.

Posté par Roger Robert le 24 décembre 2011

Lettre ouverte à Julien Pellegrino, alias Pépéjul. dans Dinosaures P%C3%A9p%C3%A9julJulien Pellegrino,

Vos agissements nauséabondes ont, depuis longtemps déjà, atteint la limite de l’inacceptable.
Vous inondez ce blog et tous les sites à caractères scientifiques que vous trouvez, de vos conclusions mensongères.
Vous y prétendez que vous auriez démontré mes erreurs !

Comment pouvez-vous juger mes écrits, alors que vous refusez de les lire ?

Cette remarque s’adresse également à tous ces intervenants, qui agissent de la sorte.

Un critique littéraire ne peut pas s’exprimer sur le contenu d’un livre s’il ne l’a pas lu, à moins d’être un charlatan. Un juge ne peut pas se prononcer sur la culpabilité ou non d’une personne sans connaître l’ensemble du dossier, à moins d’être un incapable…
Ce qui s’applique à tout un chacun, quel que soit son secteur d’activité, ne semble plus devoir s’appliquer au monde des sciences. On juge et on condamne ceux qui profèrent des paroles différentes à celles enseignées. On ne veut surtout pas voir ou entendre l’ensemble des idées qui conduisent à ces conclusions, on occulte, on critique, on invective, on dénigre…

Sommes-nous revenus à l’époque de l’inquisition où on torturait et on montait sur le bûcher ceux qui s’opposaient au dogme religieux ?
La parole scientifique n’a-t-elle aucun argument à faire valoir pour affronter objectivement la controverse ?
Doit-elle se retrancher derrière des agissements dogmatiques ?

A lire vos commentaires et ceux d’autres qui se prétendent pompeusement « scientifiques » la réponse est affirmative !
J’ai honte de ce monde scientifique, car j’ai l’esprit scientifique contrairement à vous. Je sais lire le contenu d’un article et en tirer ma propre impression sur la véracité ou non de ce qui y est écrit. Ce n’est pas parce qu’une personne est médiatiquement connue, ou qu’elle sort de je ne sais quelle université, qu’elle dit obligatoirement la vérité.

Pour vous donner un exemple parmi tant d’autres, je prends celui des prétendues exoplanètes fraîchement découvertes.
Les étoiles autour desquelles Lire la suite… »

Publié dans Dinosaures, Drôle de science, Sciences revisitees | 2 Commentaires »

Comment la science impose-t-elle sa pensée unique ?

Posté par Roger Robert le 13 décembre 2011

La science m’écœure chaque jour davantage ! Non pas la Science, à proprement parler, mais ses représentants, ceux qui disent l’aimer et la comprendre.

Comment la science impose-t-elle sa pensée unique ? dans Philosophie Mouton

Ces « scientifiques » de pacotille qui prétendent débattre autour de mes idées, alors que leurs seules intentions sont de m’inviter à rejoindre illico le dogme de la pensée scientifique unique.
Qu’ils soient enseignants, qu’ils soient étudiants, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur du système, le problème récurrent est qu’ils ne comprennent pas qu’ils sont intellectuellement manipulés. Ils sont conditionnés tels de pauvres moutons et sont incapables de s’en rendre compte.
Ils n’ont pas encore compris que pour se prononcer sur les avantages et les inconvénients d’un concept par rapport à un autre, il faut connaître les deux !
Lorsque ces discussions se déroulent par des suites de commentaires écrits, la seule méthode pour savoir ce que propose une alternative encore inconnue est de la lire.

J’ai cherché, en dehors de ce système, si d’autres esprits osaient douter de la démarche scientifique et de ses conclusions et je suis tombé dans le piège de la pensée unique. En effet, doutant des théories actuelles, j’estimais être sceptique, incrédule.
Et c’est là que le piège se referme, le monde scientifique a dévoyé les expressions qui pourraient caractériser un esprit critique.

Le scepticisme est selon la définition du dictionnaire :

 l’état d’esprit d’une personne qui refuse son adhésion à des croyances ou à des affirmations généralement admises.

Or, pour le monde scientifique, le sceptique n’est pas celui qui doute des théories généralement admises par l’ensemble de la communauté, mais celui qui doute de ceux qui doutent. Le sceptique est donc le fervent défenseur des idées généralement admises et il s’y emploie avec l’immense palette des outils mis à sa disposition pour dénigrer et rabaisser les réfractaires.

Dans le même ordre d’idée, l’esprit critique, selon la définition du scientifique, est donné à celui qui sait reconnaître ceux qui ont un esprit trop critique envers la seule et unique pensée que chacun doit avoir. L’esprit critique est donc conformiste et surtout pas révolté, car la seule vérité est celle qui est enseignée.
Vous comprenez qu’avec des expressions perverties de la sorte, Lire la suite… »

Publié dans Drôle de science, Philosophie, Roger Robert, Sciences revisitees | 9 Commentaires »

12
 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...