Compte-rendu du Salon du livre de Genève

Posté par Roger Robert le 30 avril 2012

Cette année, les 5 journées du Salon furent riches en rencontres. Entre ceux qui découvraient ces explications qui font tant défaut actuellement dans l’enseignement des sciences, ceux qui aiment toutes les formes de dissidences surtout aussi bien ficelées, ceux qui connaissaient déjà et voulaient nous rencontrer (Sébastien et moi), ceux qui nous avaient rencontrés l’année passée et souhaitaient nous revoir dans l’espoir de découvrir le second tome, ou encore ceux qui n’aiment pas qu’on touche au dogme scientifique, les discussions n’ont pas cessées.

Les moments furent généralement agréables et très conviviaux.

Photo du stand 2012 :

Compte-rendu du Salon du livre de Genève dans Roger Robert Stand-1b

La présentation du Modèle de l’Atome à Électrons Statiques

Le premier jour du Salon, je donnais ma première conférence en public. Ce ne fut pas une véritable réussite, parce que je me suis retrouvé avec un micro dans la main alors que j’avais besoin des deux pour faire mes démonstrations. Heureusement, le public, pas très nombreux, était indulgent.
Malgré ce petit inconvénient, cet exercice m’a démontré que c’était peut-être la démarche qu’il fallait que j’entreprenne pour véhiculer et faire connaitre mes idées. 

De grandes surprises et de belles rencontres

Que c’est beau de voir des personnes qui découvrent une nouvelle façon d’expliquer les Sciences.
En écoutant la démarche d’un questionnement systématique qui démontre certaines incohérences, ils étaient abasourdis de s’apercevoir qu’ils ne s’étaient jamais posés ces questions aussi basiques et fondamentales. Cette surprise était d’autant plus grande de constater que les scientifiques eux-même ne les ont jamais formulées. Cette surprise devenant une interrogation autour de la qualité de l’enseignement et des scientifiques.

Franz R., un client du précédent salon, est revenu cette année avec un large sourire. Après m’avoir fait des éloges sur le contenu du livre et de la vidéo, il m’exprima son incompréhension de ce « monde scientifique » qui ose critiquer quelque chose qu’il ne connait pas, surtout qu’il trouve mes idées fantastiques et révolutionnaires.
Pour me témoigner son soutien, il sortit de sa poche des billets de banque enserrés par un trombone avec sa carte de visite, me disant :  » Voici ma commande pour les deux prochains volumes ! ». Je m’exclamais : « C’est très aimable, mais je ne peux pas accepter, je ne sais toujours pas quand j’arriverais à les achever. » Sa réponse fut : »Peu importe, qu’ils sortent un jour ou jamais, je tiens à vous témoigner tout mon soutien et mon admiration par ce petit geste. »
Je vous avoue qu’une telle action m’a profondément ému et m’a donné le courage d’affronter des moments plus durs.
Encore une fois, un grand merci Franz  !

Un stand avec tous les accessoires pour que les démonstrations soient vivantes et visuelles :

Stand-2 dans Sciences revisitees

Un panneau pour attirer le chaland :

Stand-3

Des physiciens très fébriles

Oui, l’ensemble des physiciens paraissent fébriles, leur croyance envers leur dogme « scientifique » n’est pas très solide.
Ils savent que leurs théories faites de bric et de broc résisteront tant que ceux qui ne les comprennent pas, conservent une certaine estime envers ces seigneurs d’un savoir incompréhensible et fallacieux.

Ils doutent tellement de leur réelle intelligence, qu’ils sont incapables d’argumenter et de débattre scientifiquement autour de nouvelles propositions. Ils n’ont qu’une seule et unique attitude, imposer une réflexion unique et si un mouton s’égare, il faut l’insulter, le rabaisser, lui montrer qu’il ne fait pas partie de leur communauté aristocratique de scientifiques. 

Mesdames et messieurs les physiciens, vous avez démontré une bien piètre grandeur du monde scientifique. Ne rien vouloir voir et entendre, allant jusqu’à refuser une simple carte de visite, vous avez démontré à ceux qui étaient présents que je n’affabule pas lorsque je parle de votre arrogance méprisable.

Vous êtes tellement spécialisés dans un domaine restreint que vous ne connaissez plus rien aux bases fondamentales et ne pouvez pas répondre à mes questions élémentaires. Or vous devriez être en mesure de le faire, parce que les grandeurs physiques que vous utilisez proviennent de cette connaissance élémentaire. Donc si elles sont erronées au départ, elles ne peuvent pas devenir justes lorsqu’elles passent dans votre monde de l’invisible.

Vous n’êtes que des « chercheurs » en subventions, rien d’autre. Vous publiez tout et n’importe quoi, parce que ces subventions attendent des publications, pas des découvertes mais du papier.

Que c’est navrant de discuter avec cette jeunesse qui refuse de voir la logique, de camper sur les dires de leurs maitres d’école (université) et d’utiliser la mauvaise foi pour faire ceux qui ne comprennent pas. Ils ont bien vu que j’avais réponse à tout, mais le formatage et bien plus fort que la formation.

N’inversez plus le sens de vos insultes, ce n’est pas moi le charlatan !

Roger Robert

2 Réponses à “Compte-rendu du Salon du livre de Genève”

  1. Anne dit :

    Faites connaître votre site, blog, forum, en l’inscrivant sur le forum-vitrine :
    http://de-blog-en-site.forumgratuit.fr

    c’est gratuit, c’est nouveau, aucune obligation en contrepartie, juste une manière de plus de se faire connaître !

    Vous pouvez aussi voter pour le meilleur blog du mois et proposer le vôtre pour le sondage du mois suivant ou mettre une petite annonce sur le Portail ou encore passer un message à tous les membres du forum.
    Cordialement

    L’administrateur
    Anne Quercy

    • Roger Robert dit :

      Bonjour Anne,

      Un grand merci pour votre invitation que je n’ai pas tardé d’honorer.
      C’est une excellente initiative.

      Bien cordialement
      Roger

Laisser un commentaire

 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...