Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ?

Posté par Roger Robert le 15 février 2012

« Chemtrail » est le nom donné aux traînées  que laissent les avions dans le ciel. C’est la contraction des termes anglais « chemical » et « trail », donc des traînées d’origine chimique.

Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ? dans Modele de l'Atome Chemtrails

Nombreuses sont les personnes qui dénoncent les agissements de la Géo-ingénierie. En effet, cette discipline, assez récente, a pour but de disséminer dans l’atmosphère ou dans les océans, et à très GRANDE échelle, toutes sortes de cochonneries pour en mesurer les effets sur le climat, et accessoirement sur les êtres vivants.
C’est ainsi que les géo-ingénieurs (apprentis chimistes en herbe) ont procédé à différentes expériences dont une, par exemple, consistait à disséminer de tout petits confettis d’aluminium et de constater son incidence sur le rayonnement solaire mesuré au niveau du sol. Bien évidemment ces confettis miniatures ne sont pas restés sagement là où ils les avaient répandus, mais ils sont retombés polluant les sols à l’aluminium.
Des analyses montrent des sols, voire des glaciers situés en altitude, pollués par des métaux lourds qui ne peuvent venir que d’un épandage dans l’atmosphère.

L’inquiétude que soulève cette vision d’un ciel de plus en plus rayé ne semble pas ébranler les gouvernements. Personne n’est au courant de ce qui se passe. Aucun de leurs représentants n’est capable de prendre le dossier à bras le corps et de répondre aux questions que cela soulève. Ce flou artistique laisse à penser qu’ils auraient quelque chose à cacher…
- Comment peut-on imaginer qu’ils autorisent de telles expériences qui risqueraient d’empoisonner l’air que tout le monde respire, eux compris ?
- Les « scientifiques » des industriels auraient-ils convaincu les États d’investir massivement dans ces expériences onéreuses pour lutter contre le réchauffement climatique ?
- Voudraient-ils, comme avec l’eau, vendre un air pur en bouteille ?

Non, il est impensable que les dirigeants autorisent de tels agissements. Toutes leurs décisions sont pleinement réfléchies. Ils empêcheraient qu’un industriel impose des produits néfastes pour la population qui les a élus. Sauf, sauf si cette décision devait être contraire au libre échange économique. Oui, la liberté du commerce ne doit pas être entravée, bien au contraire, il faut la favoriser, édicter des lois pour que le commerçant soit libre d’imposer sa merde.
Bien évidemment, cette petite dérive de ma pensée est en relation avec les agissements honteux de Monsanto,  qui arrivera bientôt à imposer ses OGM à la planète entière… Ses biochimistes n’ont certainement pas encore découvert la graine miracle, mais ils ont su convaincre les guignols qui gouvernent, que la liberté du commerce prime devant la liberté du consommateur. Capitalisme oblige, faire du fric rapidement et qu’importe les conséquences futures, les électeurs jugent sur le quotidien. De plus ces électeurs, bien que finançant leurs rétributions, ne sont pas ceux qui financent leurs loisirs…

Revenons à des choses plus belles, à notre joli ciel bleu qui l’est de moins en moins, il est plus souvent blanchâtre, avec des couchers de soleil parfois surprenants.
Les opposants aux « chemtrails », n’obtenant aucune réponse ferme, présument qu’il y a une machination des différents États pour contrecarrer le réchauffement climatique, et ce, à l’insu des populations.
A mon avis, si la géo-ingénierie a procédé à de nombreuses expériences avec des conséquences désastreuses sur l’environnement, je ne pense pas que nos observations quasiment quotidiennes ne soient le fruit d’expérimentations volontaires et répétitives, du moins je l’espère.
Pour justifier ma position, je me réfère aux explications que je donne sur les modifications notables de nos conditions climatiques. Comme je l’ai écris dans un précédent article (le réchauffement climatique revisité), le CO2 n’est pour rien dans le changement climatique, c’est la densification de notre atmosphère qui est la cause de l’intensification des phénomènes météorologiques. J’ai expliqué les raisons qui font que nous sommes incapables de voir cette dérive, mais seul un air plus dense permet d’expliquer ces observations de catastrophes météorologiques.

Depuis toujours, les traînées des avions à réaction sont fonction des conditions du jour (température, pression et taux d’humidité). Elles sont, de ce fait, plus ou moins tenaces. Certains jours elles s’estompent rapidement derrière l’avion, et d’autres jours elles restent en place, s’élargissent et disparaissent lentement.
Ces conditions particulières sont également fonction de l’altitude. Donc certains avions, très haut, peuvent avoir une traînée très courte, alors que d’autres plus bas détériorent la vision de notre ciel.
En fonction des conditions du jour, les nuages présenteront des aspects différents, voire ne seront pas présent ou apparaitront par enchantement. Ces nuages sont le fruit de la condensation de la vapeur d’eau contenue dans l’air.
Oui, la majorité des trainées dans le ciel ont pour origine la condensation. Mais leur nombre et leur persistance sont la preuve d’un abus du trafic aérien.

Une atmosphère plus dense signifie qu’elle est capable de transporter une plus grande quantité de particules fines. Ces particules solides deviennent de parfaits abrasifs sur les surfaces qui les rencontrent rapidement. Les peintures des aéroplanes, à base de baryum, sont ainsi érodées et les retombées ensemencent nos sols dont les analyses montrent des traces anormales de baryum. Il en va de même pour tous les organes propulseurs qui subissent ce « micro-sablage », laissant retomber ces métaux lourds accompagné des produits de combustion du kérosène et de ses additifs, sans parler des délestages de toutes sortes. Tous ces éléments retombent sur nos têtes, et avec le temps, la concentration devient plus que notable, car en certains endroits elle devient nocive à toutes formes de vie.

En conclusion, je pense que le trafic aérien est le principal instigateur de ces nuisances visuelles et écologiques.

Cette conclusion est bien plus grave qu’un épandage volontaire, car celui-ci, on ne peut pas le supprimer du jour au lendemain. Le transport aérien a pris un essor extravagant. Outre le nombre de passagers grandissant, le transport du fret s’accroît ainsi que les jets privés, de plus, le ciel est la cours de récréation de nos impôts avec ses avions de chasse.
- Ces voyages sont-ils tous nécessaires ? Pour l’économie, oui, pour notre environnement futur, évidemment non !
- Devons-nous vivre au jour le jour, en se foutant royalement des conséquences sur notre futur ?
- Sommes-nous égoïste à ce point là ? Et je ne parle pas de la finance nauséabonde.

Qu’ils poursuivent leur expériences ou pas, que la géo-ingénierie retourne d’où elle vient, c’est-à-dire au néant intellectuel.
Avant de s’autoproclamer maître du monde pour agir sur le climat ou sur notre planète, il faudrait au moins comprendre les phénomènes météorologiques, oui, notre connaissance dans ce domaine est lacunaire.
Sans parler des molécules d’air qui seraient distantes et s’entrechoqueraient, la neige n’a jamais eu besoin de particules et encore moins de bactéries pour se former, elle requiert simplement des conditions ad hoc, nos canons à neige en sont la preuve. Bien sûr, nous ne pouvons toujours pas expliquer cette architecture, sur base hexagonale, des cristaux de glace, mais ce n’est pas pour cette raison qu’il faille un support particulier, il faut tout simplement revoir notre modèle atomique, car le Modèle de l’Atome à Électrons Statiques (MAES) explique tout cela.
Il explique tant d’observations, qu’il suffit de réinterpréter toutes nos théories autour de lui pour voir la simplicité de fonctionnement de Mère Nature et ainsi de s’apercevoir de notre méconnaissance.
La gravitation de Newton est une autre grande erreur qui se retrouve dans tous les raisonnements scientifiques.
Avec les observations que nous avons à disposition et qui faisaient défaut lors de l’établissement de ces théories, reconsidérons ces hypothèses qui froissaient tant les savants d’antan, et comprenons que nous sommes à mille lieux du niveau de connaissance que nous pensons avoir atteint. Redevenons humbles face à notre savoir et n’agissons plus sans mesurer les conséquences futures…

Je sais, c’est pompeux de ma part de m’exprimer ainsi, mais j’accepterais le reproche d’être présomptueux le jour où, après une lecture approfondie de mon travail, les scientifiques me démontreront que c’est moi qui me trompe et non pas les centaines de milliers de scientifiques qui regardent tous avec la seule volonté de voir la même chose…

Roger Robert

30 Réponses à “Les « Chemtrails », un empoisonnement atmosphérique volontaire, ou pas ?”

1 2
  1. c.isme dit :

    « je comprends tout a fait qu’on n’est plus envie d’essayer de vous faire avancer en demontrant vos dires, »dixit pfff2

    « démontrant vos dires » n’est pas « démontant vos dires ». Sinon on inverse les protagonistes dans leur rôle premier. Celui qui donne matière démontre et celui qui reçoit doit démonter la démonstration. Un R d’inversion en temps d’apocalypse.

    « de vous faire avancer » pour cela il va falloir dabord le faire reculer sur ces théories. Vous imaginez bien que le mur scientifique dogmatique du consensus ne peut faire avancer un homme dedans si ce n’est à des phantômes zombifiés je ne vois pas.
    Les scientistes sont comme des mafieux avec la sale habitude de vouloir couler quelques personnes dans des murs de béton.

    • Roger Robert dit :

      Merci C.isme de corriger pfff2. Il ne comprend pas ses erreurs parce qu’il ne veut rien voir d’autre, contrairement à toi !

  2. c.isme dit :

    lien en supplément sur la fusion foide

    La fusion froide : Interview de Jean Paul BIBERIAN
    http://www.youtube.com/watch?v=Cu8H1JNJLa0

    Et j’en arrête les frais ici.

  3. Pellegrino PEPEJUL dit :

    OH oh on sent comme de la nostalgie, voire du regret de mon absence….ça me touche merci

    Mais non non non… je ne fais pas l’autruche… ça me saoule juste de relire toujours les mêmes choses depuis si longtemps sur votre blog : Les scientifiques ceci, les scientifiques cela, vous verrez dans le prochain volume, je démontre çi je démontre ça….

    J’ai effectivement beaucoup plus intéressant à faire, vous m’avez convaincu d’une chose c’est que j’ai gagné mon pari :

    Votre théorie n’a eu aucun retentissement, n’a servi à rien, n’a rien bouleversé et n’a suscité QUE des réactions de rejets de la part des scientifiques dont vous mendiez (encore) une reconnaissance qui ne viendra pas…

    Je pensais que vous évolueriez et que vous prendriez conscience de la vanité et de la vacuité de votre échafaudage brinquebalant d’hypothèses et de sophismes mais non, tel le casoar fou vous foncez tête baissée…

    Je repasserai dans quelques mois pour vous dire encore et toujours : Alors ? Cette révolution scientifique ça avance ?

    • Roger Robert dit :

      Mais si Pépéjul, vous faites l’autruche !
      Vous bombardiez mes propos de vos commentaires infondés parce que vous ne vouliez rien lire. Vous m’aviez même dit d’envoyer un exemplaire directement à la déchetterie de Marseille.
      Puis vous avez commencé la lecture. Vous sortiez de son contexte des phrases afin de marquer votre désapprobation. Vous ne pouviez pas admettre un espace empli d’électrons libres, parce que vous restiez avec votre électron doté de sa charge électrique…

      En complétant votre lecture, vous avez vu que je n’étais pas le charlatan que vous prétendiez et votre dernière question démontrait, pour la première fois, que vous entriez dans un réel débat d’idées.
      Vous avez compris que si vous persistiez dans cette lecture, votre croyance envers vos convictions « scientifiques » allait en prendre un coup. Alors comme les autres, vous avez enfoncé la tête dans le sable, au grand bonheur des physiciens, qui une fois de plus profitent de ces fesses bien en évidence…

      Mes théories dérangent de plus en plus les physiciens et leurs agissements en témoignent. Heureusement pour eux, il y a ces petits enseignants ou alors ces personnes qui aiment rêver d’un monde imaginaire de la quantique, qui leur portent secours, parce qu’ils sont émerveillés devant la grandeur de ces dieux de la science.
      Tout comme des missionnaires, vous faites du prosélytisme pour former de nouveaux adeptes en leur martelant, au sein de vos classes, le dogme à épouser sans réfléchir. A côté de cela, vous dénigrez les brebis égarées.
      Julien, aucune religion ne saura me convaincre, encore moins celle que vous défendez !

  4. Pellegrino PEPEJUL dit :

    Et vous croyez vraiment tout ce que vous dites ?

    Remplacez « les scientifiques » par « Roger Robert » et votre discours est tout à fait valable…

    Je me suis désintéressé de vos écrits car ils radotent et accumulent les bourdes… voilà tout..

    Vous NE CONVAINQUEZ PERSONNE….

    à bientôt !

    • Roger Robert dit :

      C’est cela Julien, retournez voir vos chérubins d’écoliers, et s’ils regardent et comprennent mes explications, bien mieux que les vôtres, faites preuve d’autorité et dites leurs que vous détenez la seule et unique vérité !

  5. Pellegrino PEPEJUL dit :

    seul votre commentaire apparait… le mien s’est volatilisé ?

    nooon ne me dites pas que vous supprimez les commentaires qui vous dérangent, ce serait pitoyable et un aveu d’impuissance terrible !

    • Roger Robert dit :

      Comme je le dis ailleurs, c’est le système qui, à 3 reprises, a supprimé vos commentaires. C’est la première fois qu’il me fait une telle surprise, c’est peut-être qu’il ne supporte plus votre mauvaise foi.

1 2

Laisser un commentaire

 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...