Une confrontation d’idées impossible !!!

Posté par Roger Robert le 27 novembre 2010

En écrivant mon livre, j’avais pris soin de mettre tous les arguments pour que chaque lecteur soit surpris de la simplicité des raisonnements. Ceci me permettais également d’anticiper les mauvais débats face à des personnes qui ne l’auraient pas lu.

Ce que je n’avais pas imaginé, c’est que le monde scientifique ne voulais pas de ce débat en feignant d’ignorer son existence. Des quelques milliers d’académiciens, de professeurs, de chercheurs et autres enseignants contactés par cette présentation, seul une toute petite poignée a daigné en faire son acquisition et plus nombreux étaient ceux qui proféraient des insultes à mon encontre.

Je ne comprenais pas ce manque d’intérêt face à ces nouvelles visions qui doivent remettre les sciences dans le chemin qu’elles n’auraient jamais dû quitter. C’est l’attitude de certaines personnalités, considérées comme des sommités dans leur domaine, qui m’a fait comprendre ma crédulité. Ils ne veulent pas amorcer le débat car ils savent qu’ils sont dans l’erreur et ce débat serait une publicité entrainant de plus en plus de monde dans cette nouvelle vision des sciences.

OUI ! Depuis plus d’un siècle le monde scientifique sait qu’il est dans l’erreur la plus totale. Il faut continuer dans cette démarche car les enjeux, en terme de place de travail et de subventions financières, sont considérables.

Leur mythomanie incurable les poussent à nous faire avaler des visions de notre Univers qui devraient sonner à nos oreilles comme des canulars de plus en plus abjectes (Big-bang, antimatière, matière noire, énergie sombre, etc. etc…). Relayés par tous les médias, nous restons éberlués face à tant de mystères dévoilés par ces personnalités doués d’une intelligence suprême. Tels des moutons de Panurge, nous acceptons ces informations et mettons notre esprit critique sur la touche.

Réveillons-nous ! Utilisons notre intelligence pour poser les limites de l’acceptable.

Les Sciences revisitées

4 Réponses à “Une confrontation d’idées impossible !!!”

  1. Pepejul dit :

    Hallucinant !!!

    « Je suis le nouveau Dieu de la Science et personne ne veut m’entendre ! »…

    Posez-vous la bonne question…et si votre idée était tout simplement fausse ? Et si vous vous étiez planté en beauté dans votre raisonnement logique très limité ? Pouvez-vous accepter l’idée que vous vous soyez trompé ? Si vous êtes prêt à envisager la réalité de votre échec, alors je vous annonce une bonne nouvelle : vous êtes sur la voie de la guérison !

  2. Mais qui dit :

    Mr. Robert,

    A la lecture de vos articles et de vos commentaires, il semble que vous vous placiez en victime et que toute personne qui n’abonde pas dans votre sens sera classée « appartenant du mauvais côté de la Science ».
    Or la Science n’a rien à voir avec quelque notion de manichéisme ; Elle essaye de lever le voile de la Vérité sur toutes sortes de phénomènes, sans pour autant jamais y parvenir totalement. Et c’est bien là le dilemme de la Science : faire des observations, apporter des preuves, arriver à une conclusion ET se remettre en cause pour aller plus loin par rapport à ses propres observations, preuves et conclusions.
    Certains scientifiques n’acceptent pas les remises questions ; qu’à cela ne tienne, la Science progresse sans eux. Certains scientifiques se remettent en question ; qu’à cela ne tienne, la Science progresse sans en être bouleverser outre mesure.
    Vous voulez ébranler et/ou abolir la plupart des théories scientifiques ? Fort bien !
    Vous voulez remplacer et/ou compléter ces théories ? Très bien, apportez vos conclusions et discutez avec qui le voudra. Mais n’allez pas essayer de vous placer au même niveau que ces scientifiques qui n’acceptent pas la remise en question. Vous ne vaudriez alors pas mieux que ceux-là-mêmes que vous dénoncez. Et n’essayez pas non plus de tâtonner ou échafauder quelque théorie sans preuves ni observations, sous couvert qu’un jour, une de ces théories puisse avoir un infime lien avec une observation extérieure, et que vous vous empressiez de crier à qui veut l’entendre « voyez, j’avais déjà établi cette théorie ». Ce n’est pas comme ça que fonctionne la Science.

    Cordialement.

    ps : il n’y a pas besoin de répéter « etc. » ni d’ajouter de points de suspension après, c’est redondant.

  3. Roger Robert dit :

    @ Mais Qui,
    Il est vrai que depuis que j’ai annoncé la sortie de mon livre, il y a 3 mois, j’ai découvert un monde scientifique étrange, qui sous le couvert de l’anonymat et caché derrière son clavier, se permet de m’insulter sans avoir lu quoi que ce soit.
    Cet article faisait suite à une campagne de promotion auprès de scientifiques qui n’ont marqué aucune curiosité envers mes théories et les ont rejeté avec des propos qui sont, je le constate maintenant sur Internet, omniprésents et indignes de ce que j’attendais de leur part.
    Comme vous le dites, la science avance sans cesse par des remises en cause, par l’évaluation de nouvelles hypothèses par rapport aux autres, par un sens critique basé sur l’évaluation de ces nouveautés, or force est de constater que ce débat n’est pas facile voire inexistant. La première démarche est toujours de classer, ce qui n’est pas conforme à la théorie en vigueur, de pseudo-science avec une forte connotation théologique (créationnisme).
    Le rejet systématique de mon livre et les critiques infondées me font réagir de la sorte. Ces critiques sont infondées car j’ai pris la peine d’expliquer toute ma démarche pour arriver à ces conclusions, lesquelles sont toutes basées sur des observations qui prouvent leur bien-fondé. J’aime les confrontations scientifiques mais pas celles que je subit actuellement.
    Je prends note de vos remarques, sans toutefois faire disparaître ce qui est déjà écrit.
    Cordialement.

  4. Pepejul dit :

    ceci est un magnifique raisonnement circulaire…

    Je relate les faits : Vous avez proposé votre théorie à des scientifiques qui ont fait preuve de curiosité et de patience et qui en ont conclu que vos idées étaient bancales et fausses…

    Vous n’acceptez pas l’avis des spécialistes à qui vous avez présenté vos thèses, persuadé d’être un génie talentueux et incompris.

    Vous rejetez donc cet avis en restant persuadé que vous avez raison contre toute la communauté scientifique.

    j’en reviens à ma première conclusion : vous souffrez de psychose obsessionnelle….

Laisser un commentaire

 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...