Le Cern découvre l’antimatière !!!!

Posté par Roger Robert le 27 novembre 2010

A ne plus rien y comprendre !

Il y a quelque temps nous pouvions lire dans des revues scientifiques que les physiciens du Cern étaient capable de produire et de stocker l’antimatière. Pour nous rassurer, ils disaient que les quantités étaient très faibles et nous n’avions rien à craindre.

Photocopie de « Science & Vie » Hors série 244 de septembre 2008
Le Cern découvre l'antimatière !!!! dans Einstein lecern

Les militaires américains avaient, selon leurs dires, développé une bombe à neutrons amorcée par de l’antimatière.

Aujourd’hui, vous nous annoncez que vous arrivez à produire de l’antimatière pendant 0,1 seconde seulement.

Que devons-nous penser de vos précédentes annonces ?

Si nous devons les mettre au panier, pourquoi pas celle-ci ?

Ah ! Vous avez réussi à les dénombrer et il y avait 38 antiatomes !! Cette grande précision dans vos soi-disant observations est là pour la crédulité de ces gens qui aiment les sciences et vous écoutent sans sourciller car votre profession vous donne cette immunité face au mensonge.

Je suis aussi fort que vous et le démontre. Je vais faire apparaître un anti-un. Soyez attentifs, ratata (roulement de tambour) et voilà qu’apparait un anti-un (-1). Pour vous démontrer que nous sommes bien en présence d’un anti-un, je le combine avec un (un) et constatons qu’ils s’annihilent :  1 + (-1) = 0

Incroyable, non ! Ma démonstration est la même que la vôtre car vos super-relations mathématiques ne sont au final qu’une simple soustraction.

Vous aimez bien citer ces dictons antiques : Rien ne vient du néant et rien ne retourne au néant.

Retrouvez cette sagesse et renvoyez au néant ces formules issues du néant intellectuel.

 Roger Robert

8 Réponses à “Le Cern découvre l’antimatière !!!!”

  1. tax dit :

    It’s really a nice and helpful piece of information. I’m glad that you shared this helpful info with us. Please keep us informed like this. Thanks for sharing.

  2. pepejul dit :

    Sur vos conseils j’ai lu cet « article »… à qui vous adressez-vous ?

    Pourquoi ce ton péremptoire ?

    Vous avez besoin de dire « je suis aussi fort que vous ? » (je pense que vous vous adressez aux vrais scientifiques dont vous jalousez la place)

    Je vais vous donner mon avis puisque vous me l’avez demandé :

    Je pense que votre racune envers le monde scientifique provient d’un échec dans vos études. Vous avez atteint rapidement vos limites de compréhension et vous vous êtes rendu compte que vous n’arriveriez jamais à entrer dans « la famille ».

    Vous avez ensuite rongé votre frein pendant des années à maudire ceux qui avaient réussi (pas les moindres, les plus grands, les plus nobles, les plus connus). Leur lumière et leur prestance, la reconnaissance dont ils jouissaient vous étaitent insupportables. Vous, petit vermisseau insignifiant dans l’ombre des vrais scientifiques, vous pourrissiez de jalousie…

    Depuis ce jour funeste vous essayez de discréditer ce monde qui ne vous a jamais ouvert ses portes. Comme si ternir l’aura des génies allait vous en donner une à vous… misère.

    Vous avez monté ce projet de livre reposant sur des idées simples (à votre portée) dans le seul but de vous acaparer un peu de lumière… mais vous avez vu trop grand, trop vite. Vous avez voulu rayer de la carte 2.000 ans de Science et c’est là qu’est votre erreur. Les bases fragiles de votre construction mentale s’effondrent au moindre contre-argument…

    Chacune de vos phrases dans ce texte montre lisiblement votre haine et votre mépris des scientifiques (pourquoi ont-ils réussi là où vous vous avez lamentablement échoué ?). Ce texte est un modèle du genre et je pense sincèrement qu’il devrait faire partie d’une démarche thérapeutique suivie qui permettrait de vous soulager de ce fardeau.

    Je vais être très honnête avec vous. Je vous aime bien et je trouve que vous écrivez fort bien malgré l’absurdité du contenu de vos propos. Je voudrais vraiment que vous canalisiez cette énergie négative et destructrice qui vous anime. Je suis sérieux quand je vous conceille de consulter un spécialiste de ce genre de troubles.

    Vous écririez certainement de très bons romans de science fiction et je serais un de vos premiers lecteurs si vous abandoniez cette prétention de vouloir révolutionner la Science alors qu’elle se révolutionne toute seule tous les jours àp partir des vrais travaux des vrais scientifiques…

    Je n’ai aucun avis sur l’antimatière ni aucun jugement à porter sur vos déclarations dans cet article. Je sais seulement que vous avez passé du temps (6 ans je crois) pour ce livre et qu’il a nourri vos angoisses au lieu de les soualger. Devant l’échec manifeste des ventes et l’avis très négatifs de tous les scientifiques consultés j’ai peur que vous ne puissiez supporter le poids de cette situation de rejet.

    Un spécialiste pourrait vraiment vous aider à surmonter cette étape douloureuse mais nécessaire… Courage Monsieur RObert !

  3. Roger Robert dit :

    € Pepejul,
    Waouuuu ! Vous m’aimez bien. Je suis tout chose…

    Dommage que vous n’ayez pas vu dans cet article le MENSONGE manifeste dans lequel vit la physique nucléaire depuis plus d’un siècle!
    La science est dans l’erreur et PERSONNE ne veut la voir en face. Il ne faut rien changer parce que tout le monde fait son complexe d’infériorité face à la crème des scientifiques, ceux qui pètent beaucoup plus haut que leur trou du cul, ceux qui se prennent pour les seigneurs du savoir, ceux qui dénigrent tous ceux qui les contrarient ou osent douter de leur immense compétence, bref, ces PHYSICIENS qui vivent dans un univers paradoxal.

    La physique nucléaire s’est embourbée dans une démence à grand renfort d’opérateurs différentiels n’ayant aucune signification, sinon celle d’afficher cette compétence que les autres n’ont pas. Que ce soit le laplacien, le gradient, la divergence ou d’autres, ils étalent des relations qui ne trouvent aucune résolution possible, mais en déduisent des absurdités que nous sommes contraints d’admettre comme vérifiées et validées.

    L’ANTIMATIÈRE fait partie de ces délires. Ils la trouvent maintenant dans les orages!!!
    Pendant une grosse décennie, ils la produisaient et la stockaient, et maintenant ils viennent de la voir pendant un dixième de seconde. Comment savaient-ils que ce qu’ils produisaient et stockaient était de l’antimatière, s’ils ne l’avaient encore jamais vu ???
    GROS MENSONGE de la part de GROS MENTEURS, et les Pepejuls disent « alléluia » devant leurs divines révélations.

    Ouvrez les yeux Julien, vous avez la possibilité de découvrir toutes ces erreurs et tous ces mensonges en lisant les Sciences revisitées. Vous vous rendrez compte que les sciences sont beaucoup plus simples que ce qu’ils veulent nous faire croire.
    Ce n’est pas par jalousie ou par un quelconque égocentrisme que j’ai écrit ce livre, non, c’est uniquement parce que j’ai cherché des réponses à tout ce que la science n’expliquait pas, et contrairement à ces milliers de « chercheurs », j’ai « TROUVÉ ».

    Encore personne ne m’a démontré la moindre erreur, bien au contraire, de plus en plus de lecteurs m’accordent leur soutien car ILS ont fait la démarche de lire l’ensemble de mon travail.
    Vous avez catalogué mon livre de « sciences fictions » et aimez lire ce genre de littérature, alors ne vous gênez pas.
    Certainement que vous écrirez : Je vous aime encore plus, mieux, bien…

  4. pepejul dit :

    « Encore personne ne m’a démontré la moindre erreur, bien au contraire, de plus en plus de lecteurs m’accordent leur soutien car ILS ont fait la démarche de lire l’ensemble de mon travail. »

    Arrêtez vous vous faites du mal pour rien…

  5. Roger Robert dit :

    Sur le site scientifique de Guy DOYEN, je viens de voir que le CERN vient d’observer 309 antiatomes pendant 1000 secondes soit un gros quart d’heure.
    Une fois encore, la précision du nombre et malheureusement le fait qu’ils disparaissent m’ont fait réagir. J’ai pour cela laissé un commentaire du style de cet article dans lequel je m’interroge sur la véracité des propos d’antan et ceux d’aujourd’hui.
    Guy Doyen a tout simplement CENSURE mon intervention.
    Je ne lui en veux pas, car tout comme la grande majorité de ceux qui tiennent des blogs scientifiques il ne l’est pas. Sa formation dans la circulation de l’information sur le net, lui permet d’appliquer aux autres ce qu’il critiquerait ailleurs. ABE

  6. les ondes des ombres dit :

    petit cadeau d’arrivé vu que je ne connaissais pas ce coin de la toile (il y a des banlieues sur la toile mais j’ai trouvé le bon train pour arriver ici)

    http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6563-theorie-de-l-univers-electrique

    vive le CO2

  7. staurn dit :

    mais alors, comment expliquez vous que la désintégration de ces antiparticules libèrent justement l’énergie que représente leur masse ?

    encore une erreur d’interprétation, une mesure erronée ? ça fait beaucoup de coincidence pas vrai ?

  8. Roger Robert dit :

    @ Staurn,
    Exactement, vous donnez la réponse !
    Toutes les expériences pensent être effectuées dans le VIDE (exempt de tout corpuscule). Or, si nous regardons ces mêmes expériences se dérouler dans l’éther (électrons libres), les interprétations sont radicalement opposées.

    - Ce sont les électrons des atomes qui, lors de la collision, génèrent ces traces sur les clichés. Traces aux formes multiples et dont les cycloïdes s’expliquent aisément par le mouvement rectiligne de l’électron, du déport de son Faisceau thermique qui se décharge ET de son tournoiement.
    - Il devient inconcevable d’imaginer l’apparition soudaine et sa disparition aussi soudaine d’un corpuscule et de son anti-corpuscule. La matière reste matériellement physique et ne se transforme pas en énergie.
    - Les meures énergétiques sont faites sur la base du rayonnement lumineux intense que seuls les instruments observent car il se déroule à l’intérieur de l’installation. Avec le MAES, un électron expulsé avec force de son atome, se décharge en émettant des Rayons lumineux (cas de l’étincelle). Donc même conclusion, une collision génère une grande luminosité.
    - etc…

    En explorant le principe de la pesanteur comme je l’explique, vous constaterez que la notion de masse (avec sa connotation de quelque chose de pesant) n’est pas applicable aux différents corpuscules, car la force, donc le poids, passe par le Faisceau thermique de l’électron. Il est donc impossible de les poser sur un instrument de comparaison car il y aura toujours des électrons autour des protons.

    En regardant la physique d’un œil nouveau, nous constatons qu’il devient concevable qu’une alternative au modèle atomique actuel est possible avec TOUTES ses conséquences sur nos CROYANCES en notre connaissance. Il suffit, pour cela, de voir l’ensemble de mes théories, de les discuter et voir où se situe la solution plus proche de la réalité.

Laisser un commentaire

 

simao25 |
ECO---Blog |
La révolution de Marie Curie. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | expertpuproductionline
| Les combinaisons de natation
| BEAUCOUP de voies...un seul...